Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 14 oct 2021

Bien manger, ça s’apprend !

Ce rendez-vous des papilles fait son retour pour la 32ème édition ; cette manifestation est destinée à promouvoir auprès du grand public la richesse du patrimoine culinaire français, l’éducation au goût et la diversité alimentaire dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Des chefs, agriculteurs, artisans, commerçants partagent leur savoir-faire et leur passion à travers des animations, des partages d’expériences.

Cette année, l’accent est mis sur la Cuisine du Monde et les nouvelles saveurs.

L’éveil des papilles commence dès le plus jeune âge et en particulier au sein des établissements scolaires où les enseignants ont à cœur de sensibiliser les enfants aux trésors de la gastronomie de nos terroirs, à la saisonnalité, et à leur mode de consommation et ceci avec grand succès chaque année.

Cette semaine permet de donner des clés pour comprendre le goût, le rôle des sens et apporter des réponses aux questions que les consommateurs se posent

C’est une opportunité en or qui offre l’occasion aux enfants de mieux appréhender les aliments, d’apprendre à manger de façon plus équilibrée, d’apprécier les choses qu’ils ne connaissent pas et de diversifier leurs repas quotidiens.

Les enfants apprennent à consommer de bons produits, à ne pas favoriser les repas préparés et autres cuisines rapides qui font gagner du temps mais sont mauvais pour la santé et sans goût.

Il s’agit d’un véritable enjeu de santé publique et de prévention des maladies de surcharge ; l’alimentation est au cœur de notre bonne santé. Merci à ces participants qui donnent le goût de bien manger et qui redonnent à notre alimentation – qui est notre première médecine – toute sa place.

5 goûts : 5 messages qui nous disent quelque chose de ce que nous mettons dans notre bouche ; la détection des saveurs met en jeu les papilles gustatives de la langue et les cellules olfactives du nez où se trouvent des récepteurs sensoriels reliés au cerveau par des fibres nerveuses.

5 goûts ?  Vous connaissez bien les 4 principaux que sont le sucré très (trop) apprécié des enfants, le salé, l’acide et l’amer mais connaissez-vous le 5 ème goût ? l’umami qui signifie « goût délicieux » qui nous vient du Japon, mis en évidence au début du XXème siècle, saveur de la cuisine nippone due au glutamate, basique de notre alimentation mais que nous n’avons pas appris à reconnaître.

Selon la FAO, un tiers des aliments produits pour la consommation humaine est gaspillé ou perdu ; en même temps 820 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, 2 milliards de personnes n’ont pas un accès régulier à des aliments sains en quantité suffisante et 2 milliards souffrent d’obésité ou de surpoids.

Donc 4,8 milliards de personnes souffrent de leur assiette (trop vide ou trop pleine) sur 7,8 milliards.

Sera aussi abordé lors de cette semaine, le problème du gâchis alimentaire.

Les enfants - et les adultes – découvrent aussi la convivialité et la joie de se rencontrer ; on connait l’importance d’une odeur, d’une saveur, qui prend une charge émotionnelle et ressurgit des années après sous forme de la madeleine de Proust !

Le virus de la Covid a eu comme symptôme pour certains la perte du goût et de l’odorat ; on peut imaginer le handicap quand il s’agit de certains métiers comme la parfumerie, l’œnologie, etc.  Il est donc important de rééduquer rapidement cette fonction.

A DLF, avec Nicolas Dupont-Aignan, nous faisons de l’alimentation saine et sûre une priorité dans le programme santé.

Nous apportons notre soutien à tous ces professionnels qui prennent soin du goût et aux enseignants qui vont faire faire de belles découvertes aux enfants, sans oublier les parents car c’est en famille qu’on découvre la cuisine.

Belle semaine de découverte !

Véronique Rogez
Déléguée nationale à la Santé