Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 25 nov 2019

Novembre : mois sans tabac ! êtes-vous prêts à relever le défi ?

Vous avez envie d’arrêter de fumer mais il vous manque un peu de motivation ? En novembre, un défi collectif est proposé à tous ceux qui veulent abandonner la cigarette, défi qui mise sur l’entraide, la communication positive et l’émulation de groupe.

La force de cette initiative est de ne pas culpabiliser mais de mobiliser et d’encourager les fumeurs mais aussi les non-fumeurs qui sont incités à aider leurs proches…

Chacun connait les méfaits du tabac : cancer du poumon, maladies cardio-vasculaires, AVC, infarctus du myocarde, perte du goût et de la libido, etc… Mais encore faut-il valoriser les avantages d’un arrêt du tabac par un message positif à véhiculer.

De nombreuses méthodes existent pour arrêter. Tous les professionnels les connaissent pour aider les gens qui souhaitent s’en sortir ; sans oublier l’homéopathie ainsi que les thérapies comportementales et cognitives.

Les messages positifs sont importants car la volonté est primordiale tout comme la motivation. Celui qui veut arrêter doit être convaincu de le faire pour lui-même, pour son entourage, pour retrouver sa propre liberté, car il s’agit bien d’un esclavage... et pour la collectivité.

Quand un fumeur arrête de fumer les revenus qu’il économise sur le tabac lui offrent un vrai gain de pouvoir d’achat (loisirs, sport, nourriture…).

Ainsi, arrêter de fumer n’est pas un sacrifice, ni une contrainte. C’est la reconquête d’une liberté perdue. C’est une jouissance infinie de réapprendre à respirer pour se donner de l’énergie.

Enfin, il s’agit d’améliorer l’hygiène de vie pour éviter des pathologies et les traitements qui les accompagnent. Il est fondamental et vital de proposer des solutions de bon sens pour éviter ce fléau, en développant alimentation saine, en encourageant le sport. Bref en développant une écologie humaine  qui allie une plus grande liberté de chacun et participe au bien commun .

Enfin, arrêter de fumer revient juste à redécouvrir les plaisirs simples de la vie qui font les petits bonheurs du quotidien. Comme me disait un patient enthousiasmé : « J’ai arrêté de fumer et j’ai redécouvert… le goût d’une pomme ! » 

Véronique Rogez
Déléguée Nationale à la Santé