Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 27 mai 2020

L’interdiction de l’hydroxychloroquine est un scandale d’Etat ! Dépassionnons le débat pour renouer avec le bon sens et trouver une solution.

Le 27 mai 2020,

Après avoir nié les risques d’épidémie en France puis l’utilité des masques en dépit du bon sens, après avoir échoué à tester massivement les Français et à évaluer des traitements dans le cadre de l’essai Discovery, le Gouvernement se saisit d’études partiales pour interdire l’hydroxychloroquine comme traitement contre la Covid-19 : que cache cette décision insensée ? Comment ne pas s’interroger sur des raisons motivées par l’idéologie ou des intérêts privés ? C’est un véritable scandale d’Etat !

En effet, le Gouvernement interdit arbitrairement un traitement qui a pourtant fait ses preuves en France (cinq fois moins de décès à Marseille qu’à Paris !) et dans de nombreux autres pays, l’Inde allant même jusqu’à préconiser son usage à titre préventif ! Quand démêlerons-nous enfin le vrai du faux ? Puisque les médecins et chercheurs français sont si divisés sur son efficacité, pourquoi le Ministre de la Santé n’organise-t-il pas en toute bonne foi un test national du protocole exact préconisé par le Professeur Raoult, avec une méthode consensuelle et reconnue par la communauté scientifique ? La question serait enfin tranchée !

Dans l’attente des résultats incontestables de cette étude d’intérêt national, le Gouvernement doit faire le choix de soigner les patients plutôt que les laisser mourir en faisant confiance aux médecins qui veulent prescrire l’hydroxychloroquine.                                      

Je suis indigné qu’Emmanuel Macron et son Gouvernement, si prompts à demander l’avis des scientifiques pour motiver leurs décisions, fassent moins confiance aux médecins praticiens comme Didier Raoult qu’aux médecins théoriciens qui courent les plateaux TV.

Debout La France demande au Gouvernement de renouer avec le bon sens :

1/ En levant d’urgence l’interdiction de prescrire l’hydroxychloroquine.
2/ En organisant au plus vite un essai national portant sur le protocole du Professeur Raoult.

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout La France
Député de l’Essonne