Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 19 avr 2018

Les états généraux de la bioéthique 2018

Le comité consultatif national d'éthique (CCNE) a, en vue de la révision de la loi de bioéthique, organisé de nombreux « débats-citoyens » dans toute la France.

Debout le France approuve l'objectif du Ministère des solidarités et de la santé d'associer les citoyens au processus de révision de la loi de bioéthique, et est très attentif à la prise en compte des réflexions des citoyens

Les sujets traités sont nombreux (9 thèmes), complexes et d'une ampleur sans précédent.

A mi- parcours de cette consultation, plusieurs remarques peuvent être faites :

  • l'impressionnante participation des citoyens aux différents «  débats citoyens » malgré les difficultés rencontrées.
  • La question de la PMA sans père est traitée dans toutes les régions alors que les partisans de la PMA prétendaient que ce n'était même plus un sujet pour les français.
  • Une très large opposition des participants à l'idée de légaliser la PMA en l'absence de père pour l'enfant.
  • Les États généraux paraissent déséquilibrés car il paraît évident que les 8 autres sujets (hors procréation)  tout aussi importants, ne pourront bénéficier de débats efficaces et de qualité.
  • D'autre part il est à regretter le très important retard d'ouverture du site internet officiel pour faciliter la participation aux états généraux et son manque de neutralité.
  • Enfin au regard de l'importance décisive, reconnue par le Président Macron lui-même, de ces états généraux de la bioéthique en vue de la révision de la Loi, il est regrettable de constater les nombreux dysfonctionnements en termes de communication, de disparité entre les régions.

 

L'organisation générale ne facilite pas la participation des français, et n'est pas à la hauteur des enjeux humains fondamentaux pour aujourd'hui et pour demain.

Cependant un consensus se dégage, la reconnaissance du respect des droits de l'enfant et de l'affirmation de l'injustice pour l'enfant d'être sciemment privé de père.

Debout la France réaffirme son opposition à la PMA sans père et à la GPA .

Debout la France s’inquiète du peu de temps restant pour aborder les 8 autres thèmes prévus dont les dons d'organes, l'intelligence artificielle et robotisation, prise en charge de la fin de vie...

 

Cécile Bayle de Jessé

Déléguée nationale à l'épanouissement familial

Présidente de Debout les Familles