Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 28 avr 2020

Le plan de déconfinement du Premier Ministre comporte trop d’incohérences et pas assez de garanties pour protéger les Français !

 

Le 28 avril 2020,

Je voterai contre le plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe car il n’apporte pas les garanties pour un déconfinement durable et comporte de trop nombreuses incohérences.

En effet, d’un côté le Premier Ministre prône la prudence et défend l’interdiction des rassemblements, mais de l’autre il annonce la réouverture des écoles maternelles et primaires, dans lesquelles les élèves ne sont pas en mesure de respecter les gestes barrières élémentaires et n’auront pas de masques. Quelle incohérence ! Pour protéger la population d’une explosion de contagions, Debout La France propose de reporter la réouverture des écoles au mois de septembre. Les précautions souhaitées par Edouard Philippe semblent en réalité s’être heurtées à la décision arbitraire et irresponsable d’Emmanuel Macron de rouvrir les écoles dès le 11 mai.

De plus, le Premier Ministre annonce maintenir une série d’interdictions absurdes (accès aux parcs, aux plages, etc.) alors même qu’il suffirait de masques et de tests pour les lever ! Le plan de déconfinement de l’exécutif est une véritable usine à gaz, aussi bureaucratique qu’inapplicable. Pour que les Français retrouvent progressivement leur vie normale en toute sécurité, Debout La France propose le port obligatoire du masque à l’extérieur du domicile et la distribution gratuite par l’Etat d’un lot vital de masques garantissant un égal accès à tous les Français. Par ailleurs, nous devons dépister l’ensemble des Français qui reprennent leur activité !

Enfin, nous constatons que le Gouvernement refuse de suivre la recommandation de Debout La France de contrôler nos frontières nationales. Pire, selon les déclarations du Premier Ministre, les déplacements entre départements seront limités alors que nos frontières nationales restent ouvertes ! Afin d’éviter l’importation de nouveaux cas positifs au Covid, nous souhaitons que la France rétablisse ses frontières nationales pour tester et placer en quatorzaine les personnes venant de l’étranger : les pays qui l’ont fait on moins de victimes !

Parce que nous devons tout faire pour éviter une deuxième vague de l’épidémie et qu’un déconfinement rapide mais progressif est possible, nous regrettons avec Debout La France que le plan du Premier Ministre ne se soit pas davantage inspiré des mesures de bon sens que nous proposons. C’est pourquoi je voterai contre le plan de déconfinement du Gouvernement.

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout La France
Député de l’Essonne