Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 10 oct 2017

Drapeau européen : Nicolas Dupont-Aignan dénonce le coup d’état symbolique et demande un référendum

Emmanuel Macron a annoncé aujourd'hui qu'il voulait officiellement reconnaître le drapeau européen au prochain sommet de l'Union européenne.
 
Cette décision est lourde de conséquences car le drapeau symbolise la Nation, son Histoire et ses valeurs.
 
Il appartient à tous les Français. Un homme seul, même Président de la République, n'a ni l'autorité ni la légitimité pour substituer un drapeau à un autre.  Car contrairement à ce que veut faire croire M. Macron, il ne peut y avoir deux drapeaux. 
 
La souveraineté ne se partage pas : soit elle s’exerce dans le cadre national, soit elle s’exerce dans le cadre européen.
 
Vouloir reconnaitre ce drapeau, c’est tuer la liberté du peuple français de choisir son destin puisqu’il n’y a aucune démocratie au niveau européen.
 
Ajouter le drapeau européen, c’est donc en vérité supprimer le drapeau tricolore. C’est un véritable coup d’état symbolique. C’est la fin de la démocratie nationale.
 
Consultés par référendum en 2005, les Français avaient clairement dit non à cette proposition qui se trouvait au coeur de la Constitution Européenne. Seul le peuple peut défaire ce qu'il a tranché par référendum et nul doute qu'il confirmerait son choix de ne garder que le drapeau tricolore.
 
M. Macron fait preuve une nouvelle fois de mégalomanie et affiche un mépris insensé de la démocratie.
 
Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la France