Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 27 aoû 2019

Debout la France s’engage à défendre la dignité des personnes en situation de handicap contre les injustices aggravées par Emmanuel Macron

Trouver un emploi en 2019, c’est déjà difficile. Pour une personne en situation de handicap c’est statistiquement deux fois plus compliqué.

Pire, plus le handicap est important plus trouver un emploi devient quasiment impossible. La personne vivra toute sa vie au dessous du seuil de pauvreté ! Près d’un demi-million de personnes handicapées sont inscrites à Pôle Emploi. Leur revenu annuel médian est inférieur de 2 000 € à une personne sans handicap !

La loi a prévu dès 1987 l’obligation d’embaucher 6 % de personnes en situation de handicap au sein de la masse salariale. Elle n’a jamais été respectée, avec 3,4 % dans le privé et pire, 3,3 % dans le public ! L’Etat ne respecte donc même pas ses propres règles sur un sujet aussi important ! Les employeurs disposent pourtant pour l’embauche d’une personne handicapée d’avantages financiers et d’aménagements des postes de travail,

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles une personne handicapée ne trouve pas un emploi ?

Tout d’abord, monter un dossier auprès de la Maison Départementale d’Autonomie (MDA) est un parcours du combattant. Aussi, la procédure décourage beaucoup de personnes vivant dans la précarité, en particulier après un premier échec qui impose de refaire un dossier.

Ensuite, les employeurs conservent malheureusement leurs préjugés contre les personnes en situation de handicap : « personne à problèmes », absentéisme, faible rentabilité, difficultés d’accessibilité …

A l’inverse, ces mêmes employeurs ne connaissent pas les nombreux avantages à employer une personne handicapée : la motivation, l’implication, la volonté de faire ses preuves et de bien faire.

Cette situation constitue non seulement une injustice mais aussi un non-sens !

Loin de ses promesses de campagne, Emmanuel Macron n’a pris aucune vraie mesure depuis de nombreuses années pour permettre efficacement l’inclusion dans le monde du travail. Debout la France dénonce au contraire que le quinquennat de M. Macron soit pour l’instant le plus rétrograde pour les droits des personnes en situation de handicap.

Alors que l’augmentation de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) n’a pas été à la hauteur des engagements présidentiels, Emmanuel Macron a réduit de 100 % à 20 % les logements accessibles aux personnes à mobilité réduite. Il a également supprimé le complément de ressources de l’AAH aux personnes avec un handicap lourd (+ 95 %) dès novembre 2019. Pire encore, le gouvernement a également supprimé la prime d’activité pensionnée d’invalidité et désindexé les allocations aux personnes en situation de handicap.

Debout la France s’engage à assurer la dignité et les droits légitimes de nos concitoyens et concitoyenne en situation de handicap. Dans l’ensemble des projets budgétaires présentés par Nicolas Dupont-Aignan, nous montrons comment nous assurerons que plus aucune personne en situation de handicap ne se trouve en dessous du seuil de pauvreté.

Nous appliquerons enfin strictement la loi sur l’accès à l’emploi, en particulier au sein de l’administration qui enregistre un retard considérable et inacceptable.

Erick Damaisin
Délégué national en charge du handicap