Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 30 sep 2020

Budget 2021 : une hausse scandaleuse de 25% de la facture européenne pour les Français !

Depuis les élections européennes de 2019, Debout la France a été la seule force politique à estimer et annoncer clairement les conséquences financières concrètes des décisions budgétaires d’Emmanuel Macron pour augmenter le pouvoir de l’Union Européenne.

Résultat ? Le projet de loi de finances (PLF) pour 2021 présenté par le gouvernement prévoit une hausse de 25% de la contribution financière de la France par rapport au budget initial de 2020. Ce sont 5.4 milliards d’euros des impôts des Français qui vont être versés à Bruxelles, en plus !

A titre de comparaison, rappelons que le Ségur de la Santé a prévu 6 milliards d’euros par an pour investir dans nos hôpitaux. Autrement dit, la bureaucratie européenne absorbe en une seule année une hausse budgétaire égale à un plan d’urgence pour tous les hôpitaux français ! Avec 26,9 milliards d'euros, la contribution française au budget européen passe devant le budget français dédié à la "solidarité, à l'insertion et à l'égalité des chances" et se rapproche des 28 milliards d'euros consacrés à "la recherche et l'enseignement supérieur" !

Faute de réaliser des économies drastiques proposées par DLF, le budget européen est hors-contrôle.

La Commission Européenne et Emmanuel Macron ont fait croire que le budget européen était relativement stable alors que le Royaume-Uni retirait de fait sa contribution nette, augmentant mécaniquement celle de la France !

Debout la France avait alors estimé le coût pour la France à 2 milliards d’euros. Le gouvernement vient d’admettre qu’il était de 2.1 milliards d’euros !

Lors du sommet européen entérinant le nouveau budget et le soi-disant plan de relance, Debout la France avait dénoncé le coût immédiat des rabais accordés par Emmanuel Macron aux autres pays contributeurs. Coût net pour la France en 2021 ? 700 millions d’euros !

Enfin, les hausses des dépenses de l’Union Européenne, présentées sans cesse comme une « opportunité » pour la France, entrainent en réalité une hausse de 1.6 milliard d’euros en 2021 !

Pire encore, cette hausse n’est que le début des projets fédéralistes tout simplement délirants d’Emmanuel Macron. D’autres hausses suivront, y compris les prélèvements que constitueront les futures « taxes » européennes.

Debout la France dénonce cette hausse inacceptable et exige un plan d’économies drastiques des dépenses européennes, en particulier la baisse des subventions massives en faveur des pays de l’Est, la suppression des aides à la préadhésion ou encore les dépenses bureaucratiques surréalistes de la Commission Européenne.

 

Nicolas Dupont-Aignan, Député de l'Essonne, Président de Debout La France.

Jean-Philippe Tanguy, Porte-parole de Debout La France, Délégué national de DLF en charge du patriotisme économique.