Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 27 mai 2015

Nicolas Dupont-Aignan interpelle Christiane Taubira sur l’affaire dite "Jérôme Kerviel"

Les dernières révélations de Mediapart sont particulièrement choquantes et préoccupantes sur l’affaire qui a opposé l’ancien trader Jérôme Kerviel et la Société Générale.

Le témoignage de la commandante de la brigade financière, Nathalie Le Roy, au demeurant reconnue pour son sérieux, ne révélerait pas moins qu’un scandale d’Etat.

J’interpelle ainsi la Garde des Sceaux et lui demande de sortir de son silence.

Je soutiens la proposition de mon collègue Yann Galut d’instaurer une commission d’enquête parlementaire. Je demande cependant que cette commission élargisse son champ d’investigation à l’influence générale des grandes banques françaises et étrangères sur notre pays. Personne ne comprendrait que cette demande n’aboutisse pas.

Par ailleurs, j’estime que l’Etat doit exiger de la Société générale de rembourser les 2,2 milliards d’euros dont elle a bénéficié en 2008 au titre d’une ristourne fiscale.

Enfin, Nathalie Le Roy, par ses récentes déclarations, est désormais une lanceuse d’alerte. A ce titre, et comme pour tous les autres, j’estime qu’il est du devoir de la France, à l'instar des Etats-Unis où une réelle protection est accordée aux dénonciateurs de fraude fiscale, de récompenser de manière juste et cohérente une telle prise de risque.

Le droit d'alerte, lorsqu'il relève d'un enjeu d'intérêt général, et n'est ainsi pas motivé par des intérêts particuliers, constitue une extension de la liberté d'expression si chère à nos valeurs.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France