Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Samedi 26 juin 2021

Nicolas Dupont-Aignan demande au Gouvernement de rompre le contrat avec Adrexo

La démocratie est en danger quand l’État n’est plus en mesure de l’organiser.

Le dernier scrutin des élections régionales a été marqué par une défaillance sans précédent de l’acheminement de la propagande électorale, avec 9% des plis confiés à la société Adrexo qui n’ont pas été acheminés à leurs destinataires.

A la suite de ce fiasco, la société Adrexo a demandé au ministère de l’Intérieur de confier à La Poste une partie de la mission pour laquelle elle avait été mandatée, à hauteur de 5 millions de plis électoraux.

Il y a peu, c’était l’ensemble de nos appels aux services d’urgence qui était paralysé, toujours avec le même problème d’inefficience des services sous-traités et toujours avec la même incapacité à reprendre la main pour pallier le dysfonctionnement.

Cette fuite en avant vers la privatisation de nos services publics, imposée par la technocratique et tout aussi inefficace Union européenne, montre une fois de plus ses limites

En effet, depuis une loi de 2005 transposant deux directives postales européennes, la distribution des documents électoraux est soumise à la concurrence. Cette loi, encourageant privatisations et délégations, a ouvert la porte au démantèlement d’un service public au profit de marchés privés aussi inefficients qu’opaques.

Pire, c’est ce même opérateur Adrexo qui a la charge de la distribution des plis électoraux pour l’élection présidentielle et les élections législatives de 2022 ! Ces scrutins ayant une importance sans commune mesure pour le destin du pays, il est inconcevable qu’Adrexo puisse renouveler une telle débâcle au premier tour de l’élection présidentielle, ce qui mettrait en péril la sincérité de l’élection du futur Président de la République. Ajoutez à cela les projets de vote par correspondance ou électronique, qui détruiraient l’acquis de l’isoloir en supprimant l’anonymat et l’individualité du vote et ouvriraient la porte à toutes les fraudes, et vous obtenez une élection faussée.

Aussi, Nicolas Dupont-Aignan demande la rupture totale du contrat avec Adrexo et la réaffectation de l’ensemble des missions de distribution à La Poste, seule compétente en la matière.

La démocratie ne se sous-traite pas !

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout la France