Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 15 fév 2019

Vote de la suppression des mots « père » et « mère » sur les formulaires à l'école, remplacés par « parent 1 » et « parent 2 » : Stop au délire idéologique !

Le vote par la majorité LREM de la suppression des mots "père" et "mère" sur les formulaires à l'école, remplacés par « parent 1 » et « parent 2 » est consternant et inquiétant.

Pendant les débats sur la loi autorisant le mariage de deux personnes du même sexe, les opposants au texte avaient soulevé cette dérive possible. Christiane Taubira et la majorité socialiste avaient alors affirmé que cela n’arriverait jamais...

Seul prétexte trouvé par les élus de la majorité LREM pour voter un tel texte : une prétendue discrimination à l’égard des parents de même sexe !

Il s’agit en réalité d’une mesure idéologique visant à nier la différence homme-femme et, par voie de conséquence, la différence père-mère.

Le résultat est la négation des couples homme-femme, qui ne sont plus reconnus comme père et mère : par ce nouveau jargon administratif, ils sont ramenés à l’état de numéros.

La suppression de toute référence à un père et à une mère se fait au détriment de la très grande majorité des couples, qui sont niés dans leur différence et leur complémentarité, en particulier dans le lien avec leur enfant.

Cette suppression se fait aussi au détriment des enfants qui sont coupés d’une réalité pourtant simple et universelle, à savoir qu’un enfant naît toujours d’un père et d’une mère. C’est, par suite, la négation de la filiation, du droit de la famille, des droits de l’enfant.

Cette idéologie constitue une vraie menace.

Je m’y oppose vigoureusement et espère que ce projet n’aboutira pas.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la France