Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 03 jan 2019

Véhicules incendiés à la St-Sylvestre: Christophe Castaner cache la vérité aux Français...

La nuit de la St-Sylvestre a une nouvelle fois été le théâtre de nombreux incendies de véhicules. C’est malheureusement devenu une tradition funeste. Sur l’ensemble du territoire, des centaines de voitures ont ainsi été brûlées par des voyous et des racailles qui, en plus de défier l’Etat, portent atteinte à des milliers de Français en saccageant leurs moyens de transport, notamment pour aller travailler. C’est inacceptable et scandaleux !

Ces faits ont été recensés à Paris et dans la proche banlieue où près de 300 véhicules ont été détruits, mais également à Strasbourg, Colmar, Mulhouse, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Vannes, Nantes... Aucune région n’a été épargnée !

A cette heure, différents médias ont annoncé au moins 600 véhicules incendiés mais officiellement le ministère de l’intérieur a refusé catégoriquement de livrer le chiffrage exact. Visiblement il n’y a que la vérité qui blesse, le nombre de véhicules brûlés doit gêner au plus haut niveau de l’Etat...

Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner fait preuve d’une incroyable démagogie et cherche à cacher la vérité aux Français. Il a vanté « le bon déroulement et la bonne physionomie d’ensemble » et affirmé que « partout en France, les festivités ont pu se dérouler normalement et ont été exemptées de  tensions notables et d’incidents graves »… Des propos indécents qui traduisent la déconnexion totale avec la réalité du terrain. Selon lui, il y a eu « quelques incidents mineurs » : qu’il aille le dire aux Français victimes de certains sauvages qui détruisent à tout-va et dans l’impunité totale !

Dans la nuit du 31 décembre au 1er Janvier 2018, plus de 1000 véhicules avaient été détruits dans toute la France et le ministre de l’époque Gérard Collomb avait indiqué que tout « s’était très bien passé ». Son successeur est exactement le même illusionniste. Au lieu de stigmatiser le mouvement des « gilets jaunes », dont une énorme majorité est profondément pacifiste, Christophe Castaner devrait s’attaquer à la petite et moyenne délinquance qui pourrit quotidiennement la vie des Français, notamment dans les banlieues ! Il devrait réaffirmer l’autorité de l’Etat dans les zones de non droit, augmenter rapidement les effectifs là où les besoins sont les plus importants, investir massivement dans les équipements et le matériel, mettre en place une politique pénale de tolérance 0 en coopération avec le ministre de la justice, etc.
Debout la France n’a cessé d’interpeller les ministres de l’intérieur successifs afin de mettre en place ces mesures concrètes et indispensables à la sécurité des Français.

Puisque Christophe Castaner aurait menacé de démissionner s’il n’obtenait pas le ministère de l’intérieur, qu’il affirme son rôle de premier flic de France en luttant efficacement contre l’insécurité qui augmente incontestablement. Avec la démagogie dont il a fait preuve, l’année 2019 commence bien mal...                     

Michaël Taverne,
Policier, Délégué de la 3ème circonscription du Nord