Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 30 oct 2020

Rouvrons nos commerces injustement fermés !

La fermeture des commerces dits « non-essentiels » à la vie du pays est une véritable absurdité qui scandalise les Français et va entrainer des dizaines de milliers de faillites :
- Absurdité sanitaire
 car le Gouvernement laisse les consommateurs s’entasser dans les grandes surfaces mais ferme les commerces qui ont fait l’effort de respecter les règles sanitaires.
- Absurdité économique car le Gouvernement crée une distorsion de concurrence injustifiable en laissant ouverts les grandes surfaces et des groupes internationaux comme Amazon qui ne paient même pas tous leurs impôts en France.
- Absurdité sociale et territoriale car le Gouvernement tue nos territoires ruraux et centres-villes que les commerces de proximité font vivre, contrairement au e-commerce et grandes surfaces.

C’est pourquoi je demande solennellement au Gouvernement de rouvrir les commerces de proximité qui respectent scrupuleusement les règles sanitaires. J’apporte mon total soutien aux maires qui, comme à Yerres dans l’Essonne avec mon successeur Olivier Clodong, ont pris des arrêtés en ce sens. L’égalité de traitement avec les grandes surfaces doit être rétablie.

De plus, je demande l’amélioration des dispositifs d’aides en faveur des entreprises qui ne peuvent rouvrir car ne pouvant pas respecter les règles sanitaires :
1/ Annulons les charges des TPE, PME et ETI depuis le début du 2ème trimestre 2020 au lieu de les reporter.
2/ Renforçons le fonds de solidarité, en remplaçant les critères de seuil absurdes et technocratiques par une aide proportionnelle à la perte effective de chiffre d’affaires de l’entreprise et qui prend en charge ses loyers.
3/ Etalons les Prêts Garantis d’Etat (PGE) sur 10 ans et transformons-les sous certaines conditions en fonds propres.

Ces mesures de bon sens doivent être accompagnées, plus globalement, d’une véritable politique de patriotisme économique qui favorise la production en France et lutte contre la concurrence déloyale pour soutenir l’économie réelle du pays.
 

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout La France
Député de l’Essonne