Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 08 fév 2019

Retour des djihadistes en France : le Gouvernement organise le retour des loups dans la bergerie !

Le retour des djihadistes français de Daech sur le territoire national se précise. BFMTV vient de révéler que deux avions des forces spéciales américaines seraient affrétés dans les prochaines semaines pour organiser le retour des terroristes.

Pire encore, une liste présumée de terroristes a été divulguée. Nous apprenons ainsi qu’Adrien Guilal, « voix » de Daesch pour les revendications des attentats de Nice et de Magnanville ferait partie de ce groupe ignoble. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres profils qui n’ont pas leur place sur notre sol !

En décidant de rapatrier ces terroristes, Emmanuel Macron met les Français en danger. La semaine dernière, la presse allemande (le FAZ et Die Welt) a clairement montré que la volonté du gouvernement français d’accueillir ces barbares n’avait rien à voir avec le retrait des forces américaines de Syrie, qui sera très progressif. 

La France pourrait surtout se contenter de remettre ces criminels dans les mains du régime de Damas, l’autorité légale en Syrie avec laquelle nous devrions rétablir le dialogue, notamment en réouvrant notre ambassade. Nul doute que la justice syrienne saura traiter ces terroristes comme il se doit. 

La réalité est que le gouvernement français a toujours voulu faire revenir les djihadistes sur le sol français et se saisit cyniquement du prétexte du retrait américain. Christophe Castaner prétend que ces terroristes sont « Français avant d’être djihadistes » et Mme Belloubet s’inquiète du respect des « droits » de ces individus, visiblement bien plus importants à ses yeux que le droit des Français à vivre en sécurité.

Ces dangereuses déclarations révèlent un aveuglement idéologique : ils pensent sincèrement que toute femme et que tout homme peut effacer ses pires crimes et oublier son fanatisme. Les Castaner, Macron et autre Belloubet ne sont pas simplement naïfs, ce sont des irresponsables. Le terrorisme islamiste a fait plus de 250 victimes en France ces dernières années :  ça n’a pas suffi à faire changer la mentalité de nos dirigeants qui préfèrent rapatrier des criminels et des bombes humaines.

En prison, logés et nourris aux frais des Français qu’ils veulent assassiner, ces individus vont propager leur fanatisme auprès des autres détenus. En liberté, ces nouveaux convertis viendront s’ajouter aux djihadistes qui finiront par sortir au bout de 6 à 7 ans du fait du laxisme désespérant de la justice. Ils resteront une menace permanente pour la sécurité des Français.  

Depuis plusieurs années, je propose avec Debout la France un ensemble de mesures pour neutraliser ces barbares :

 

1)    Tous les djihadistes binationaux doivent êtres déchus de leur nationalité française. Le simple fait d’aller combattre dans les rangs d’une armée, terroriste ou non, contre son pays est un motif largement suffisant. La barbarie de leur fanatisme vient aggraver cette trahison.

2)    Ainsi, les binationaux perdront de fait tout droit à revenir en France et notre nation n’aura plus rien à voir avec eux. Ils doivent naturellement être bannis à jamais du territoire français et en lien avec nos alliés, de tout le territoire européen.

3)    Les terroristes disposant de la seule nationalité française seront envoyés dans une prison isolée réservée aux terroristes. J’ai proposé les Kerguelen. Ils ne pourront ainsi contaminer aucun autre détenu et ne pourront jamais s’échapper.

La guerre contre le terrorisme islamiste n’est malheureusement pas terminée. Nous en avons assez de pleurer nos morts innocents et d’avoir peur d’être menacés dans nos villes par crainte d’un attentat.

Il est temps de prendre les mesures fortes qui s’imposent pour gagner cette guerre et protéger au maximum la sécurité des Français.

 

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France