Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Samedi 05 oct 2019

Nicolas Dupont-Aignan et Debout La France demandent la démission de Christophe Castaner

Jeudi 3 octobre, le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a menti aux Français sur le profil de l’auteur de l’attaque au couteau qui a causé la mort de quatre policiers. Ce mensonge du Gouvernement dissimulait une faille majeure de sécurité. Face à ce scandale d’Etat, Nicolas Dupont-Aignan et Debout La France demandent la démission de Christophe Castaner.

Le jour de l’attaque, Christophe Castaner a déclaré à la presse que l’attaquant « n’a jamais présenté de difficulté comportementale » ni « le moindre signe d’alerte ». Pourtant, la presse a progressivement dévoilé que l’assaillant s’était récemment converti à l’Islam et qu’il s’habillait en djellaba en dehors du travail, signe d’un communautarisme exacerbé. Pire, Le Parisien a révélé hier que l’individu avait été signalé dès 2015 suite aux attentats contre Charlie Hebdo !

Les faits contredisent les propos du Ministre de l’Intérieur : soit le Gouvernement est inconscient de la menace islamiste, soit il cherche à taire la réalité pour cacher une faille majeure de sécurité ! En effet, un islamiste dont les autorités connaissaient la radicalisation était « habilité secret défense » au sein de la Direction du Renseignement ! Le ver est dans la pomme. L’islamisme s’est infiltré au plus haut sommet de notre institution policière. Le Gouvernement le sait, mais il regarde ailleurs.

Le Ministre de l’Intérieur doit prendre ses responsabilités en démissionnant. Le Gouvernement a quant à lui un devoir de vérité en reconnaissant devant les Français la faille majeure de sécurité révélée par cet attentat. Il doit d’urgence agir en conséquent : combien d’autres islamistes y a-t-il dans nos services de renseignement et de sécurité ?

Debout La France réclame un audit de l’ensemble des agents publics de notre pays, en priorité au sein des services régaliens. Les individus radicalisés n’ont pas leur place au service d’un Etat qu’ils combattent par leur idéologie. Par ailleurs, Debout La France réclame qu’une charte de la laïcité soit obligatoirement signée par l’ensemble des fonctionnaires.

Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout La France, Député de l’Essonne.