Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Dimanche 06 oct 2019

Loi bioéthique : Danger !

L'article 1 de la Loi bioéthique qui étend la PMA à toutes les femmes vient d'être adopté ce vendredi 27 septembre 2019.

Cela ne doit pas nous décourager car nous ne sommes qu'au début d'un long parcours législatif qui ne préjuge en rien de l'issue du processus.

Les articles du projet de cette loi montrent que les enfants payent l'absence de limites opposées au désir et à la toute puissance des adultes.

Peut-on laisser faire sans réagir ?

«  Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de biens » disait en son temps le philosophe politique Edmund Burke

Effectivement, si nous restons indifférents et fatalistes, Emmanuel Macron et son gouvernement pour qui cette Loi était celle «  de tous les dangers » pourraient triompher en évoquant un consensus.

Dans le cas contraire, si nous réalisons l'importance anthropologique de cette Loi et que nous réagissions en conséquence, Emmanuel Macron et son gouvernement apparaîtront comme des diviseurs alors qu'ils prétendaient ne pas vouloir cliver la Société française.

Car cette loi qui peut paraître anodine à certains n'est qu'une marche qui prépare la Suite, à savoir :
- Marchandisation de la natalité en général (bébés choisis génétiquement, génomiquement, prestations de services de congélation systématique des ovocytes au nom de l'égalité homme femme en début de carrière professionnelle.)
- Préparation de l'acceptation des utérus artificiels (ectogénèse, exogénogenèse, ou encore exogénitogénèse) en cours de développement et liée à l'évolution de intelligence artificielle dans ces domaines.
- Préparation de l'exo-parentalité par coupure génétique avec une relation de simple « élevage » d'individus sans lien filial direct.
- Malthusianisme repris par l'écologisme selon lequel l'Homme serait de-facto un danger pour la planète.

Aujourd'hui, le Sujet présenté comme « genré » deviendrait à terme pour le législateur un péril universel avec la négation de la spécificité de l'homme et de la femme.

Cette Loi bioéthique (et sa suite) que l'on veut nous imposer et qui s'inscrivent dans une destruction progressive de la Famille sont effrayantes et pourtant les éléments tangibles sont déjà là.

Nicolas Dupont Aignan votera contre cette Loi.

Cécile Bayle de Jessé
Vice-Présidente de Debout La France
Déléguée nationale à l'épanouissement familial