Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 22 sep 2016

Lettre de Nicolas Dupont-Aignan aux sapeurs-pompiers

A l'occasion de leur 123ème congrès national, Nicolas Dupont-Aignan a voulu écrire à tous les sapeurs-pompiers de France.

Madame, Monsieur,

J'ai pu, à de nombreuses occasions, vous rencontrer sur le terrain, là où vous servez, dans des circonstances souvent dramatiques. Un esprit de mission vous anime, fait de courage et de générosité : courage pour assurer la protection de nos concitoyens et générosité pour être présents aux côtés de Français en difficulté.

En tant que Maire, je constate, tous les jours votre abnégation totale au service des missions qui sont les vôtres. Celles-ci sont malheureusement rendues difficiles par les choix des gouvernements successifs qui en réduisant les dotations aux départements les conduit à des mesures scandaleuses de réductions de crédits.

J’ai conscience des contraintes qu’implique votre engagement pour vous comme pour vos familles. Votre dévouement renforce la solidarité nationale, dans une société française de plus en plus dominée par l'isolement et l'individualisme. Les Français sont profondément attachés à votre présence, dans chacune de nos communes. Vous incarnez, pour tous, un exemple et une référence.

Nos compatriotes savent le prix que vous payez au service de vos missions. L’année écoulée a mis à l’épreuve nombre d’entre vous. Ces derniers mois, les attentats, ont malheureusement marqué notre pays et ceux qui, comme vous, y ont été directement confrontés, à jamais. Dans toutes les circonstances : accidents, catastrophes naturelles, incendies, inondations, premiers secours vous protégez nos concitoyens.

Dans ce contexte, la première exigence que je défends est de mieux reconnaître la dangerosité de votre métier et de punir ceux qui vous méprisent et rejettent ce que vous incarnez. Je veux instaurer des peines planchers de prison ferme pour toutes les agressions à l’encontre des sapeurs-pompiers. Les agressions, les jets de pierre que vous subissez sont intolérables. Les outrages ou voies de fait à l’encontre des sapeurs-pompiers ne doivent plus seulement faire l'objet d'un simple rappel à la loi mais d’une condamnation ferme et d’une mention dans le casier judiciaire.

Nous avons le devoir de prendre toute la mesure des drames qui touchent les familles des sapeurs-pompiers, et mieux veiller à la situation des orphelins de professionnels ou de volontaires décédés en intervention. Le lien entre le ministère de l’Intérieur et les Pupilles doit être consolidé, de même qu’avec l’ensemble des associations qui agissent pour les sapeurs-pompiers et leurs familles.

Je veux renforcer les protections dues à votre statut de serviteur de la sécurité des Français. Il est impératif que l’Etat crée les conditions pour vous aider à construire votre fin de carrière, notamment pour ceux d’entre vous qui éprouvent des difficultés opérationnelles après 50 ans. Le système de retraites des professionnels doit être protégé et mieux tenir compte des risques de vos missions.

Il est aussi nécessaire de valoriser les missions exercées par les sapeurs-pompiers volontaires, en préservant le modèle français reposant sur la complémentarité entre professionnels et volontaires. La présence d'un officier volontaire référent du volontariat dans les équipes de direction de chaque service départemental d'incendie et de secours est une avancée. A l’image des conventions déjà signées entre le ministère de l’Intérieur, le Medef ou le ministère de l’Education nationale, nous devons multiplier ces initiatives partout en France pour mieux faciliter et encourager votre engagement.

La fidélité des volontaires doit être enfin récompensée à sa juste valeur, sans entraver l’intégrité de la profession de sapeurs-pompiers, par des mesures de soutien. Des garanties reconnues aux accidents du travail doivent être étendues aux accidents de service des volontaires, dans le cadre de leur emploi principal. Les sapeurs-pompiers volontaires victimes d'accident ou de maladie contractée en service, bénéficient déjà d'emplois réservés, cette possibilité doit être facilitée de même que la mobilité des parcours des sapeurs-pompiers. Enfin, vous devez être mieux protégés contre les risques de licenciement. Dans cette perspective, je maintiendrai et assurerai l’allocation de vétérance et de fidélité de ceux qui ont accepté de passer de longues années au service de leurs concitoyens et de leur pays.

J'ai voulu, dans cette lettre, proposer des mesures pour les sapeurs-pompiers que je défendrai devant les Français. Je détaillerai, avec précision, au cours des prochains mois, mon projet pour la sécurité et la protection des Français. De nombreux sapeurs-pompiers sont membres de Debout la France, ils nous apportent leur expérience et leur expertise et sont, avec moi, à l'écoute de vos possibles suggestions. J’ai tenu à ce que des sapeurs-pompiers figurent sur les listes de Debout la France, lors des élections régionales : Alain Dann, sapeur-pompier, conseiller municipal de Woustviller et conseiller communautaire de la Communauté d'agglomération de Sarreguemines, était tête de liste en Moselle.

Je suis prêt, ainsi que mes équipes, à répondre à vos interrogations. Vous pouvez nous écrire à l'adresse contact@nda-2017.fr ou nous contacter par téléphone au 01 69 49 17 37.

Soyez sûr de ma détermination à agir, avec vous, pour la protection et la sécurité des Français, dans un contexte de dangers grandissants et de contraintes croissantes.

Si nous voulons que la France reste une grande nation forte et unie, vos missions sont essentielles et doivent être reconnues en tant que telles.

Bien fidèlement,

Nicolas Dupont-Aignan

Député - Maire d'Yerres

Président de Debout la France

Candidat à l'élection présidentielle