Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 24 juin 2020

La goutte qui fait déborder le vase…

Trop c’est trop. Cette oligarchie qui nous gouverne met en péril la stabilité et la sécurité du pays. Tant quant  aux propos du président de la république Emmanuel MACRON que par son ministre de l’intérieur Christophe CASTANER, ainsi que par le comportement de la ministre de la justice Nicole BELLOUBET. Il est inconcevable de rester insensible aux déclarations de la porte parole du gouvernement, Sibeth NDIAYE, spécialiste des gaffes volontaires.

Face à de tels propos et comportements, il est impossible pour les forces de l’ordre d’avoir un pouvoir décisif d’interpellation dans de bonnes conditions règlementaires. Ils ne peuvent que se faire insulter dans les rues, outrager lors de manifestations non autorisées, agresser lors des interventions dans les quartiers de non droit.

C’est grâce à ces déclarations que les douaniers ne contrôlent plus nos frontières territoriales, que nos surveillantes et surveillants pénitentiaires ne peuvent plus accomplir leurs missions en toute sérénité, dans de bonnes conditions et sont sous le joug de la voyoucratie carcérale. Le personnel pénitentiaire n’est plus aux manettes dans les prisons.

Bas les masques !!! Cette oligarchie montre son vrai visage et le peu d(intérêt qu’elle a envers ses fonctionnaires qui, bon gré mal gré, sont à bout de souffle et maintiennent l’ordre à bout de bras. Les propos de la porte parole du gouvernement sont inadmissibles et ne peuvent qu’inciter les voyous et les individus en situations illégales, à jeter des pierres sur nos forces de l’ordre, à pousser à la haine en toute impunité de la part de la justice bientôt à les prendre pour cibles à la Kalashnikov.

A Debout La France nous sommes choqués. Nous dénonçons et continuons à dénoncer ces comportements immatures, irresponsables  et loin d’être digne d’un gouvernement  d’un pays civilisé. Ce gouvernement entache la profession et jette la chienlit dans le pays;

Aujourd’hui seuls Nicolas DUPONT-AIGNAN et son équipe au sein de DLF sont capables de rétablir l’ordre et la discipline avec son programme.

Ne restez plus passifs face à tels individus, rejoignez nous dans cette lutte et cette résistance.

Jacques Struzynski
Délégué national adjoint à la pénitentiaire