Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 22 mar 2019

Hausse des tarifs de l’électricité : malgré le grand débat, le dur retour à la réalité

Le gouvernement cherchait comment sortir du Grand Débat, la Commission de Régulation de l’Energie vient de lui offrir une douloureuse sortie. En effet, suite au « cadeau » de geler les prix pendant l’hiver, la réalité d’une législation absurde est revenue au pas de charge. Ainsi, François de Rugy, Ministre de l’environnement, a annoncé la demande la Commission de Régulation d’augmenter d’ici l’été les tarifs réglementés de l’électricité de 6%.

Cette demande s’ajoute à la longue liste des hausses des tarifs d’électricité depuis la libéralisation des services de l’énergie, imposée par l’Union Européenne et les subventions aux fausses énergies renouvelables. Avec ce rattrapage, la facture d’électricité des Français a explosé à un niveau bien supérieur à l’inflation. Le mouvement des Gilets Jaunes s’était formé autour des questions du pouvoir d’achat et du prix de l’énergie, notamment de l’essence. Force est de constater que les artifices que sont le gel des tarifs ou l’annulation d’une hausse de taxe sont bien vite balayés par la réalité.

Pourtant, il existe des solutions concrètes pour sauvegarder le pouvoir d’achat des Français. Le gouvernement doit avoir le courage d’annuler purement et simplement toutes les hausses de taxes sur l’énergie, de supprimer la CSPE qui coûte 150€ par famille et de modifier la loi sur les tarifs réglementés afin de protéger au mieux ceux qui en bénéficient, c’est-à-dire les plus fragiles d’entre nous. Il est temps d’avoir un vrai courage politique et de cesser de porter le coût de l’énergie, de la transition énergétique sur les Français et de faire contribuer les vrais pollueurs.

Si le gouvernement décide d’augmenter les tarifs, il continuera à s'attaquer aux Français qui sont les plus touchés par ces mesures et avouera que son Grand Débat dans la crise des gilets jaunes n’était bien qu’un simple Grand Blabla.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
Président de Debout la France