Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 30 oct 2017

Etudiants : le gouvernement manque d'ambition !

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a présenté ce matin les différentes mesures à destination des étudiants.

Si leur rattachement au régime général de la sécurité sociale et la suppression du tirage au sort sont deux mesures de bon sens, que j’avais proposées, il reste encore beaucoup de chemin à faire dans ce domaine.

L’exécutif n’est pas revenu sur la diminution des APL qui va notamment précariser davantage les étudiants. 

Par ailleurs, le plan proposé par le gouvernement manque d’ambition.

Retrouvez ci-après les mesures proposées lors de la dernière élection présidentielle.

 
  1. Améliorer l’orientation des élèves en présentant les métiers deux heures par mois à partir de la quatrième
  2. Doper l’apprentissage qui offre aux jeunes une formation duale, pratique en entreprise et théorique en école et viser 1 million d’apprentis à la fin du quinquennat
  3. Mettre en valeur les entreprises qui font l’effort de former des apprentis et créer un label affichable par les PME formant un ou plusieurs apprentis. Ce label facilitera l’accès aux marchés publics.
  4. Permettre d’adapter la durée et les horaires de travail des apprentis mineurs à l'horaire de travail de l'entreprise sur avis conforme du médecin du travail lors de la visite d'embauche : certaines entreprises se voient contraintes de renoncer à l'embauche d'un apprenti mineur en raison de l'impossibilité légale de faire coïncider les horaires théoriques et réels de travail.
  5. Alléger les contraintes pour le chef d’entreprise : désigner, à la signature du contrat, un interlocuteur unique chargé d'accompagner le chef d'entreprise pour toutes questions relevant de la gestion des absences, du transport, du logement et de l'hébergement ou des problèmes d'ordre plus généraux tels qu'un comportement inapproprié.
  6. Cibler les formations sur ceux qui en ont vraiment besoin (jeunes sortis du système scolaire et chômeurs de longue durée) et ainsi consacrer un budget plus important par personne formée.
  7. Créer un organisme régional ad hoc, incluant les régions et les partenaires sociaux, très au fait du monde du travail, qui assurera l’orientation des élèves.
  8. Construire des logements étudiants
  9. Mettre fin à la dérive de l’augmentation des frais de scolarité annexes et réaffirmer le principe d’un accès gratuit à l’enseignement supérieur ainsi que la gratuité des concours.
  10. Multiplier les bourses sur concours pour les jeunes de milieu modeste en les substituant aux bourses sur simples critères sociaux
  11. Rétablir un service national de 3 mois obligatoire au cours duquel les jeunes auront droit à 1 passage du permis de conduire. Il sera aménageable en service militaire de 1 an pour ceux qui le souhaitent
  12. Exonérer de cotisations les emplois étudiants
  13. Certifier les engagements associatifs pour permettre de les valoriser sur le CV
  14. Mettre en place un véritable parcours de la deuxième chance pour les jeunes sans qualification leur permettant d'alterner entre formations et expériences professionnelles
  15. Renforcer la pratique du sport et des activités artistiques à l’Ecole
  16. Offrir un « ticket découverte culturelle » par an à tous les Français à partir de 16 ans. Le ticket donnera droit à 2 options à choisir parmi un billet de cinéma Art et essai, une place de théâtre, une exposition, un concert et une visite d’un monument historique.
  17. Favoriser les campagnes d’information sur la contraception réalisées par le Planning familial, y compris auprès des jeunes au lycée.
  18. Supprimer les droits de mutation (baisse des prix à l’achat de 5,8 %) pour la première acquisition d’un logement afin d’encourager la primo-accession à la propriété