Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 22 jan 2015

Enfin !

L’annonce de Mario Draghi d’un rachat d'actifs de 60 milliards d'euros de dette par mois de mars 2015 jusqu'à fin septembre 2016 est une bonne nouvelle. Cette mesure correspond à ce que je n’ai cessé de demander depuis longtemps.
 
Seule une politique de relance pourra sortir la zone euro du marasme économique.
 
Cette décision tranche avec l’immobilisme dont la BCE fait preuve depuis de trop nombreuses années.
 
Des pays comme les Etats-Unis, le Japon ou le Royaume-Uni ont relancé leurs économies grâce à une politique monétaire beaucoup plus volontariste. Que de temps perdu pour les peuples européens !
 
Attention, cependant,car il n'y a pas de mutualisation d'achats puisque les Allemands ont réussi à obtenir que seuls 20 % des titres achetés soient soumis à un partage des risques.
 
Cette bonne mesure ne suffira pas cependant à corriger le vice initial imposé aux pays européens, c'est-à-dire celui d’une même monnaie partagée par un ensemble de pays aux réalités trop disparates, en matière de productivité, de taux d’inflation structurel ou de spécialisation économique.
 
 
Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la France