Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 11 juil 2019

Emmanuel Macron n'est pas seulement un tartuffe, mais un fossoyeur de l’écologie !

Pendant  que l’on entend fredonner des airs d’écologie sur tous les plateaux télés, Emmanuel Macron, passé maître dans la communication et l’apparence, orchestre avec ses complices européens une  nouvelle tranche du massacre environnemental mondial en signant un énième traité commercial : Mercosur.

Plus besoin d’argumenter pour en comprendre les dangers, la délirante débauche d’énergie pour transporter d’un point à l’autre du globe ce que nous produisons sur place !

Plus besoin de démontrer que les perdants outre la planète, le climat,  la biodiversité,  seront bien sûr les producteurs de nos pays sacrifiés pour permettre de mieux vendre les machines outils et les grosses berlines allemandes !

Ce que dénonçait hier déjà Nicolas Dupont Aignan tel un lanceur d’alerte est aujourd’hui repris par certains de ceux qui sont restés sourds aux avertissements et ont contribué à en arriver là ....peu importe le bon sens finit par être contagieux ?

Ainsi la souveraineté sans laquelle l’écologie n’est rien d’autre qu’une variable d’ajustement de la cupidité mondialisée apparaît au centre du débat. J’ai entendu Yannick Jadot et Nicolas Hulot prononcer ce concept de souveraineté qui n’y a pas si longtemps était encore un  gros mot pour bien des éditorialistes.

Mais cette prise de conscience ne décourage pas Emmanuel Macron, le traité est signé !

Fidèle à sa stratégie il utilise la méthode du contre feu, de l’apparence, et de l’utilisation d’écologistes « alibi ».

Brune Poirson vient de lancer avec conviction son texte sur l’économie circulaire et autant le dire un texte intéressant ! Mais en complète contradictions avec la macro politique LREM.

Comme Nicolas Hulot combien de temps faudra t’il à Mme Poirson et à l’opinion pour comprendre la manipulation ? Et que pendant que la secrétaire d’état annonce un progrès, le président  attise le feu du désastre écologique !

Enivré et arrogant Emmanuel Macron, qui comme certains de ses députés ne se voit pour seul défaut que celui d’être trop intelligent, enfonce le clou au service de l’ancien monde.

Le voilà qui réitère son mépris de son peuple et de l’économie réelle.

Quelques mois à peine après la secousse des gilets jaunes il met en place une mesure d’augmentation du prix des carburants pour les transporteurs et les entreprises, mesure qui ne frappe que les transporteurs nationaux !

Faisant de cette mesure une nouvelle source de concurrence déloyale !

Tandis que bien évidemment les super tankers surmultipliés par les traités délirants restent confortablement exonérés !

J’ai longtemps cru au manque de conviction écologique  du président, à sa naïveté, sa maigre connaissance de ces questions pourtant essentielles, j’ai pensé qu’il agissait comme un tartuffe maladroit et ignorant j’ai aujourd’hui la terrible conviction de sa parfaite lucidité au service de cet ancien monde qu’il défend si bien en lui donnant des airs de modernité.

Il n’est pas seulement un tartuffe, il est la tête de file des fossoyeurs de l’écologie !

Docteur Jean-Pierre Enjalbert
Maire de Saint-Prix
Délégué National à la Transition Environnementale