Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

assemblée nationale
Mardi 15 déc 2015

Election Présidentielle : le Parti Socialiste organise le verrouillage !

Nicolas Dupont-Aignan, Député de l'Essonne et Président de Debout la France expliquera pourquoi il s'oppose à ces mesures lors d'un point presse mercredi 16 décembre à 11h - Salle des 4 Colonnes‎.

Ce mercredi 16 décembre, l'Assemblée nationale examine deux propositions de loi qui menacent le caractère démocratique de l'élection présidentielle, cette élection reine de la Vème République où se détermine au premier chef la volonté nationale et à laquelle les Français sont indéfectiblement attachés.

Par quatre dispositions scélérates au moins, ces deux lois dénaturent en effet l'équilibre fragile et impératif de cette élection, compromis historique qui a mis un terme à un siècle et demi de déchirements politiques, parfois fratricides et sanglants :

  • - En généralisant la publicité de l'identité des élus parrainant les candidats, ce qui dissuadera nombre d'entre eux d'apporter leur signature aux personnalités indépendantes des partis ;

 

  • - En compliquant à l'extrême les règles de transmission des parrainages au Conseil constitutionnel, ce qui entravera davantage l'exercice de leur responsabilité de parrain ;

 

  • - Durant la période de « précampagne », en substituant à la juste règle de l'égalité dans les temps de parole médiatiques celle, déloyale, de l'équité, ce qui garantira une surexposition médiatique des candidats issus des partis dominants ;

 

  • - Enfin, en autorisant l'achat d'encarts publicitaires dans la presse écrite, ce que seuls les candidats des grandes écuries pourront s'offrir.

 

A l'heure où se dessine la menace d' une véritable insurrection électorale et à quelques jours de la « trêve des confiseurs », le gouvernement tente rien moins que de dénaturer l'esprit même de nos institutions, dont la clé de voûte, l'élection présidentielle au suffrage universel direct, implique et nécessite pour les électeurs la plus grande liberté de choix, la plus grande offre politique, possibles.

Refusant ce nouveau et ultime hold-up démocratique qui va ressusciter le régime des partis de la IVème République au détriment de la souveraineté populaire et de la stabilité politique du pays, je combattrai par tous les moyens ces lois. J'ai écrit ce jour une lettre à mes collègues parlementaires – ci-jointe – les invitant eux aussi à ne pas laisser commettre l'irréparable.

 

Nicolas DUPONT-AIGNAN

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

 

Nicolas Dupont-Aignan

Président
Député de l'Essonne et Maire de Yerres.
En savoir plus