Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 16 déc 2015

Déchéance de nationalité : la reculade de Manuel Valls

Dans une semaine, le projet de réforme de la Constitution qui devrait porter notamment sur la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français et condamnés pour terrorisme sera présenté en Conseil des ministres.

D’après les informations de France Info, Manuel Valls, se soumettant aux injonctions de l’aile gauche du Parti socialiste, serait prêt à renoncer à cette mesure.

Cette reculade est inacceptable. Dans ce contexte de guerre, cet aveu de faiblesse est inapproprié et grave.

A Debout la France, nous avons toujours été clairs depuis le début : les djihadistes, contrairement aux délinquants de droit commun, s'excluent, de par leurs agissements, de la communauté nationale.

Les binationaux doivent assumer le risque de perdre leur citoyenneté française s’ils portent les armes contre notre pays.

Être un citoyen français, ce n’est pas seulement avoir des droits. C’est aussi avoir le devoir de défendre son histoire, ses valeurs, et ses concitoyens.

Il nous faut d’urgence appliquer cette déchéance de nationalité aux djihadistes les plus dangereux de retour sur le territoire national pour les binationaux et permettre l’incarcération ou assignation à résidence en territoire éloigné pour ceux de seule nationalité française.

 

Nicolas Calbrix
Délégué national chargé des relations avec les organisations socio-professionnelles