Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 28 avr 2020

Debout La France exige la gratuité d’un lot vital de masques pour les Français

Alors que le Gouvernement a enfin reconnu le rôle vital des masques pour résoudre la catastrophe sanitaire du Covid19, il cherche malheureusement à faire payer, une fois encore, la facture aux Françaises et aux Français.

Il est inacceptable de faire payer à nos compatriotes les masques qu’ils devront porter pour être en sécurité, notamment un modèle lavable à 5 euros pièce, soit 20 euros pour une famille avec deux enfants.

L’absence d’un stock d’Etat est une faute lourde des différents dirigeants qui se sont succédés depuis 2011. La responsabilité du gouvernement actuel est particulièrement lourde puisque selon l’enquête initiale de DLF, confirmée ensuite par les informations révélées voici quelques semaines par le Canard Enchaîné, le gouvernement était parfaitement au courant de la pénurie en cas d’épidémie, des difficultés probables d’approvisionnement et des besoins réels pour la population.

Ainsi, comme l’a toujours affirmé Debout la France lors de sa conférence de presse du 5 mars 2020 à l’Assemblée Nationale, les stocks d’Etat devaient avoir un lot de 50 masques pour au moins 20 millions de foyers français, soit plus d’un milliard d’unités. Ces masques devaient être distribués rapidement à titre gratuit. Ces informations ont été confirmées vendredi dernier par Challenges et Marianne.

Par ailleurs, plusieurs collectivités locales ont déjà acheté et annoncé distribuer des masques, il y aurait donc des inégalités sur le territoire et nul doute que les communes rurales et les territoires les plus pauvres seront discriminés comme toujours.

Debout La France exige donc que l’Etat exerce enfin son rôle et assure une distribution gratuite d’un lot adéquat par famille. Les personnes qui souhaitent des masques différents seront libres d’en acheter dans le commerce.

Enfin, Debout La France exige que plusieurs modèles de masques médicaux soient vendus à prix coûtant par tous les réseaux de distribution qui en proposeront. Il est inacceptable que certains intérêts profitent de la détresse de nos concitoyens pour faire des profits.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout La France