Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 12 mai 2020

Confinement / déconfinement... la valse du gouvernement est dangereuse pour la santé !

Le confinement a pu avoir quelques effets positifs pour nos concitoyens : redécouverte de la vie familiale, de la lecture, de la cuisine, du rangement, d’une autre gestion du temps, de la culture, de son jardin, peut-être même plus philosophiquement du sens de la vie, du sens de l’instant présent et de l’essentiel, de l’altruisme à travers toutes ces actions de solidarité…

Néanmoins, ce confinement a et aura des conséquences très négatives car il s’agit quand même de privation de liberté, avec des conditions bien différentes selon qu’on habite dans un petit appartement en ville ou une maison avec jardin.

Ce confinement peut aussi avoir des conséquences sur la santé : manque d’énergie et de motivation pouvant aller jusqu’à la dépression, troubles du sommeil, sédentarité et manque d’exercice. On sait que le temps passé assis ou couché renforce les causes de mortalité, double le risque de maladies cardio-vasculaires, d’obésité, de diabète, d’hypertension. Nous savons aussi que ce manque d’exercice peut entrainer une fonte musculaire sans doute temporaire et vite réversible chez les jeunes mais avec des conséquences majeures chez les personnes âgées entrainant une perte d’autonomie et un risque accru de chutes.

Enfin, pour les enfants, ce confinement peut bouleverser leur compréhension du temps qui est habituellement bien établi et structuré ainsi qu’augmenter l’exposition aux écrans déjà très importante le reste de l’année.

Aussi, nous devons nous mobiliser pour ne pas nous laisser gagner par le stress et anxiété. La peur du virus et de ses conséquences sociales, professionnelles et financières mais aussi l’afflux de mauvaises nouvelles comme l’énumération quotidienne des nouveaux décès et des malades.

C’est pour toutes ces raisons que Debout la France fait des propositions concrètes pour réussir le déconfinement car nous savons à quel point cette étape est essentielle. Hélas, de la même façon que le gouvernement a conduit une politique aveugle nous conduisant à cette catastrophe sanitaire, il continue ses lourdes erreurs et son refus d’écouter nos propositions inspirées des meilleurs exemples étrangers.

Pour gérer la situation très difficile dans laquelle les dirigeants ont mis notre pays, il faut une communication claire, responsable, cohérente, transparente, sans ambiguïté.

Or, il n’en est rien, les équipes dirigeantes sont plongées dans l’incertitude qui conduit nos concitoyens à craindre le pire, avec les mêmes mensonges et les mêmes approximations.

A Debout la France, avec Nicolas Dupont-Aignan, nous avons une ligne claire, cohérente et vraie depuis la fin janvier. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toute notre chronologie en détail sur le site et qui n’a pas varié depuis l’aggravation de l’épidémie :

  • - Importance des masques depuis le début et encore plus lors du déconfinement : ils ne serviront que si tout le monde les met, ce qui empêchera 90% du virus de circuler.
  • - Importance des tests : tester le plus possible en particulier ceux qui reprennent le travail, les personnes asymptomatiques qui peuvent transmettre le virus, dans les Ehpad, les professionnels de santé, l’entourage des personnes atteintes et/ou fragiles.
  • - Fermeture des frontières : Contrôler strictement les entrées dans notre pays aurait permis qu’on ne soit pas enfermé chez soi, car le confinement est une frontière entre nous et l’extérieur.
  • - Autorisation de traitements qui marchent , peu coûteux et peu dangereux :  c’est une première en effet que d’interdire à des médecins de prescrire et aux pharmacies de délivrer une ordonnance !

A DLF, nous pensons que les Français peuvent être partie prenante dans cette sécurité sanitaire, responsabilisés et  non infantilisés  comme c’est le cas actuellement par notre gouvernement avec des interdictions, des  menaces  et un discours punitif.

Avec Nicolas Dupont-Aignan, nous sommes sûrs que les Français sont responsables et altruistes. Ils ont pour la plupart conscience du danger et adhèrent à un discours responsabilisant de façon individuelle et collective.

Nous avons bien compris que la France actuellement vivait grâce à son personnel soignant, à ses agriculteurs, ses producteurs, à tous ceux qui sont au service des autres. Le pays leur en est reconnaissant et nous savons tous qu’ils méritent une meilleure reconnaissance.

L’après-Covid demandera une reconstruction économique énorme pour redresser le pays et aider nos commerçants, artisans , restaurateurs , petites entreprises,  monde du spectacle ,du tourisme… Tous devront et pourront se remettre Debout .

Sachez que nous y travaillons déjà !
 

Véronique Rogez
Déléguée nationale à la santé