Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 14 mai 2019

Communiqué commun de Nicolas Dupont-Aignan, Benoit Hamon et Jean-Christophe Lagarde

Débat des européennes France 2 – France Inter : une atteinte à la démocratie

Mercredi 15 mai à 10h30 devant les locaux de France Télévisions, 7 Esplanade Henri France (75 015), Nicolas Dupont-Aignan, Benoit Hamon et Jean-Christophe Lagarde tiendront une conférence de presse commune pour dénoncer l’organisation scandaleuse du débat de France 2 et France Inter prévu le mercredi 22 mai.

Nous demandons à ces derniers de revoir les règles du débat afin d’assurer une égalité de traitement entre les différents partis.

Le 26 mai prochain, les Françaises et les Français sont appelés à élire leurs représentants au Parlement européen. Et deux jours avant la fin de la campagne officielle des européennes, quatre jours avant la date de l’élection, le dispositif prévu par France 2 et France Inter pour le débat du mercredi 22 mai constitue une atteinte manifeste à la démocratie.

Nous portons des visions, des projets et des programmes différents voire totalement opposés sur l'avenir de l'Europe. Mais nous prenons cette élection très au sérieux parce que nous savons l'influence et le poids considérable que l'Union Européenne et le Parlement européen jouent dans nos vies quotidiennes.

Il est inadmissible que des médias du service public financés par les impôts des Français organisent deux débats avec une répartition arbitraire et déséquilibrée des représentants des listes pour les européennes : le premier à 21h avec six représentants de liste, le second à 22h30 avec neuf autres représentants. Appartient-il à France 2 et France Inter de jouer d’avance l’élection du 26 mai en sélectionnant les listes de leur choix ?

Ce n'est pas au service public de l'audiovisuel de choisir les bonnes ou les mauvaises listes. Ce choix appartient souverainement aux citoyennes et aux citoyens par leur vote.

D’autre part, la dissimulation de certains candidats têtes de listes, cachés derrière les chefs des partis, dénote un manque de considération totale à l’égard des enjeux européens.

Devant cette inégalité de traitement entre les listes en présence, et si France 2 et France Inter refusent de changer les règles du débat, nous ne participerons pas à cette parodie de débat. Nous appelons les autres listes à ne pas servir d'alibi à cette mascarade.

Nicolas Dupont-Aignan, tête de liste de Debout La France – CNIP aux européennes

Benoit Hamon, tête de liste du Printemps européen aux européennes

Jean-Christophe Lagarde, tête de liste de l’Union des Démocrates et Indépendants aux européennes