Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 14 oct 2020

Annonces d’Emmanuel Macron : gesticulation, punition et inefficacité !

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron sont à la fois injustes, incohérentes et inefficaces.

Emmanuel Macron punit les Français de sa propre incompétence en décidant un couvre-feu à 21h durant 6 semaines. C’est le Président de la République et le gouvernement qui n’ont jamais pris leurs vraies responsabilités pour contrôler les frontières, mettre en place une politique de tests efficace et ouvrir les lits de réanimation nécessaires.

Nos dirigeants ne disposent même plus de l’excuse de la surprise de février-mars pour expliquer leurs insuffisances alors que bien d’autres pays ont réussi à limiter la crise par des mesures opérationnelles et bien organisées.

C’est en pleine conscience que le gouvernement n’a pas ouvert le moindre lit de réanimation dans nos hôpitaux pour être au niveau de l’Allemagne ni déployé une logistique de tests aussi efficace qu’en Autriche.

Ce couvre-feu est par ailleurs incohérent car le virus n’est pas plus dangereux à minuit qu’à 20H00. Il s’agit d’une mesure d’affichage pour faire croire aux Français que le gouvernement agit alors qu’il subit l’épidémie par son incompétence. L’Etat sera d’ailleurs incapable de faire respecter ce couvre-feu dans certains quartiers, aggravant encore les injustices.

Enfin, les nouvelles mesures punitives du gouvernement ne sont pas à la hauteur de la crise.

Debout la France demande que des lits d’hôpitaux soient ouverts en urgence, y compris en ouvrant des anciens hôpitaux comme le Val de Grâce à Paris. Nous demandons aussi que les personnes vulnérables soient immédiatement dispensées de travail pour les protéger comme en mars et avril derniers.

Le gouvernement devrait aussi mieux organiser la réparation des arrivées et départs au travail, afin que les transports en commun soient moins bondés aux heures de pointe mais aussi prendre des mesures pour alléger les amphithéâtres de fac.

Enfin, il n’y a toujours pas de contrôle satisfaisant aux frontières notamment avec des tests systématiques pour les arrivées en France.

Bref, tout n’a pas été fait, loin s’en faut, pour protéger la France de l’épidémie avant de nous punir par un couvre-feu !

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout La France