Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 02 mar 2021

Soutien à J.M. Rey, le Directeur du DOJO 114 à Bruges (33) en grève de la faim pour sauver son institut d'arts martiaux

Depuis 15 jours, ce professeur d'arts martiaux, se bat pour sauver son institut de Bruges dans la banlieue bordelaise, fermé pour crise de COVID.

Au-delà d'un club de sport, le local est une maison du peuple et de la culture... Enfants, ados, adultes, de 4 à 105 ans y trouvent un refuge toujours ouvert, un fauteuil, un café chaud, un coin bibliothèque, des contacts, des échanges et un tatami de 70m² !... Et le spectacle des pratiquants en train de s'entraîner!... Des niveaux hétérogènes...Une jeune fille en championnat de France... Des professeurs dont un 6ème DAN tous bénévoles … On peut parfois croiser Jean-Pierre LAVORATO, le plus haut gradé de karaté en France ... Le tout, résolument et exclusivement ASSOCIATIF... Des cotisations adaptables pour couvrir les frais (aucun pratiquant n'a jamais été refusé parce qu'il ne pouvait pas payer !) ... Un bail commercial passé en 2014 au nom propre de J.M.Rey car personne ne voulait louer à une association!... Et un aménagement des lieux (menuiserie, peinture, plomberie, électricité...) entièrement réalisé par des mains et des savoirs faire bénévoles, l'argent privé des adhérents et le petit héritage du père de Jean-Michel Rey... 7 années d'autogestion incroyable pour un lieu de VIE créateur de Cohésion Sociale dans l'esprit des maisons des Jeunes et de la Culture initiées par André Malraux, mais cette fois sans fonds publics !... 7 années sans la moindre subvention publique pour faire vivre un rêve d'intérêt général ! ...

J.M.Rey ne se nourrit pas depuis 15 jours !...Un  affaiblissement d'autant plus alarmant qu'il est atteint d'une tumeur bronchique inopérable…

 « J'ai bien vécu... C'est l'heure de tirer ma révérence ! Mais cet espace d'HUMANITÉ ne doit pas mourir avec moi ! »

L'État a fait fermer le DOJO 114 depuis un an comme il a fait fermer toutes les salles de sport en France. À cette différence près que les salles relèvent en général

  • - soit d'un statut public financé par les Communes
  • - soit d'un statut commercial ouvrant droit à  des aides gouvernementales dans le cadre des dispositifs d'urgence COVID.

 

Après avoir créé une cagnotte pour compenser l'absence de cotisations, il manque encore  7 000 euros au Dojo pour tenir jusqu'en septembre… Le loyer mensuel et les charges s'élèvent à 2 000 euros...

La grève de la faim est le seul moyen laissé à Jean Michel REY pour alerter les pouvoirs publics et en premier lieu la mairie de Bruges qui lui oppose jusqu'à présent une fin de non-recevoir.

Madame Terraza, qu'attendez-vous ??... 

Mesdames et Messieurs les élus des collectivités territoriales,

Mesdames et Messieurs les parlementaires, qu'attendez-vous ?...