Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 22 juil 2015

Agriculture : la montagne accouche d’une souris

 
En soutien aux agriculteurs, Nicolas Dupont-Aignan, Député de l'Essonne et Président de Debout la France, et Jean-Philippe Tanguy, candidat tête de liste aux élections régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie se rendront aujourd'hui à Abbeville sur les barrages mis en place par les éleveurs.
 
Ils visiteront également une exploitation dans la Somme, à Domart en Ponthieu (9 route de Ribeaucourt).
 
Ils participeront ensuite à une réunion de la Coordination rurale en Picardie (Restaurant Les Balladins - 14 avenue de l'Arc - 80330 Amiens/Longueau).
 
Les différentes propositions du gouvernement suite au Conseil des Ministres aujourd’hui ne traitent pas les causes de la crise agricole.
 
Debout la France propose au contraire de traiter à la racine les quatre maux de l'agriculture française.
 
 
1. La concurrence déloyale
 
Nos agriculteurs, asphyxiés par des charges sociales trop lourdes, se trouvent démunis face à la distorsion de concurrence au sein de l’Union européenne de pays qui utilisent les travailleurs détachés, nouveaux esclaves des temps modernes, afin de pratiquer un dumping social inacceptable.
 
=> A Debout la France, Nous proposons la suppression de la directive sur les travailleurs détachés ;
=> Nous proposons également la suppression des cotisations sociales sur les salariés agricoles qui pèsent sur nos exploitations et la création pour les remplacer d’une taxe minime sur la grande distribution.
 
2. La dérégulation des marchés au niveau européen
 
Le détricotage de la PAC avec la suppression des prix garantis et des quotas par pays favorisent les importations étrangères et déstabilisent toutes les filières.
 
=> A Debout la France, nous proposons le blocage temporaire des importations afin d'obtenir des négociations immédiates à Bruxelles, seul moyen d'imposer un bras de fer pour rétablir une Politique Agricole Commune régulatrice et équilibrée.
 
3. La destruction systématique de la préférence communautaire
 
=>Nous demandons le rétablissement de la préférence communautaire et l’arrêt immédiat des négociations sur le traité transatlantique (TAFTA).
 
4. La pression de la grande distribution
 
Les agriculteurs subissent la pression à la baisse des prix de la grande distribution qui ne fait que profiter des failles d’un système accepté par nos politiques.
 
=> A Debout la France, nous demandons le rétablissement immédiat des prix garantis planchers et la régulation de certaines productions comme le lait.
=> Nous proposons également un observatoire des prix et des mesures de blocage des prix en cas d'abus.
 
Les mesures que nous proposons sont tout à fait réalistes. Elles ont fonctionné pendant 30 ans en France et continuent d'être efficaces dans des pays comme le Canada. Il n'y a pas d'autre issue que d'imposer une régulation des marchés agricoles.
 
 
Contact presse
Isabelle d’Halluin 06 03 00 88 48/ idhalluin41@gmail.com