Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 31 déc 2018

Vœux aux Français de Nicolas Dupont-Aignan pour l’année 2019

"Mes chers compatriotes,

J’ai souhaité vous adresser mes vœux de ce Carrefour de l’Europe à Auxerre, dans l’Yonne, en reconnaissance du courage et du dévouement des gilets jaunes.

Quelles que soient leurs origines sociales, leurs appartenances politiques, partout en métropole ou en outre-mer, les gilets jaunes incarnent le réveil de la nation française.
Oui, le réveil d’un peuple, qui à juste raison ne supporte plus l’injustice et veut tout simplement pouvoir vivre de son travail.
Oui, le réveil de Françaises et de Français qui refusent la soumission. 
Des citoyennes et des citoyens qui veulent être acteurs de leur destin.

Tout a été fait pour salir ce mouvement des gilets jaunes, pour salir leur juste combat.
Malgré les manipulations du Gouvernement, aujourd’hui encore, trois-quarts des Français se reconnaissent dans ce grand mouvement populaire.

Aujourd’hui, à la veille de cette nouvelle année, la France est à la croisée des chemins.
Soit le Gouvernement étouffe les gilets jaunes par de fausses mesures et la propagande. Et alors, la désespérance populaire mènera le pays au chaos.
Soit nous entendons en 2019 ce cri légitime des gilets jaunes, nous mettons en œuvre leurs propositions de bon sens pour plus de justice et plus de démocratie. Et alors, nous réconcilierons les Français et notre pays sortira de cette crise salutaire par le haut. 

C’est la voie que je propose en 2019, la seule voie possible.

A cette crise structurelle de notre pays, je propose des solutions structurelles, de vraies solutions, complètes.

Par exemple, on veut vous faire croire qu’il n’est pas possible d’augmenter le pouvoir d’achat. Mais si, il est possible de réindexer les pensions de retraite sur l’inflation. Il est possible d’augmenter raisonnablement le salaire net des Français. Mais pour cela, il faut bien sûr faire des économies, lutter contre les gaspillages, et puis tout faire pour que la production en France soit moins taxée, et qu’en revanche ceux qui ne paient pas d’impôts par l’évasion et la fraude fiscales soient à nouveau taxés. Oui, il est possible de  créer de la richesse dans notre pays pour pouvoir mieux la partager.

On vous fait croire qu’il faut subir les attentats, le terrorisme, la délinquance, et que rien ne peut être fait. C’est faux. Il est possible de mieux protéger les Français en s’attaquant vraiment aux racines de la délinquance, en maitrisant enfin l’immigration, en fermant les mosquées salafistes qui produisent de la haine et du désespoir.

On vous fait croire qu’il n’est pas possible de changer le système politique. Mais il faut renouer avec une vraie démocratie. Cela veut dire faire le ménage dans la classe politique, exiger le casier judiciaire vierge pour tous les élus, lutter contre la technocratie à Paris et à Bruxelles, et enfin rendre la parole au peuple par le référendum d’initiative citoyenne. Ce référendum que je ne cesse de réclamer, de proposer à l’Assemblée nationale depuis 2012. 

Alors oui, je souhaite une bonne année à la France en 2019. 

La France est face à un choix décisif, et j’aimerais tant que ce soit le choix de la justice, le choix du respect, le choix de la réconciliation, le choix de la démocratie.

En 2018 avec le mouvement des gilets jaunes, les Français sont entrés en résistance.
Et au bout de la résistance, il y a l’espérance, c’est-à-dire la victoire.

Voilà pourquoi je veux vous souhaiter une très belle année 2019 ! Une belle année pour notre pays, mais aussi et surtout une belle année pour chacune et chacun d’entre vous. 
La santé, les petites joies qui ensoleillent un quotidien souvent difficile, le bonheur si possible. En tout cas, tout ce que vous pouvez attendre. Et je pense surtout aux militaires français, qui de par le monde risquent leur vie pour notre liberté.

Bonne année ! Vive la République, vive la France."