Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 17 mar 2020

Révélations d’Agnès Buzyn : Emmanuel Macron et Edouard Philippe sont-ils coupables de non-assistance à peuple en danger ?

Emmanuel Macron et Edouard Philippe doivent s’expliquer sur les citations d’Agnès Buzyn révélées aujourd’hui par Le Monde :

  • - Le 20 décembre 2019, Agnès Buzyn affirme avoir averti le Directeur général de la Santé sur la situation en Chine.
  • - Le 11 janvier 2020,  Agnès Buzyn aurait alerté le Président de la République sur la gravité des pneumopathies liées au Coronavirus.
  • - Le 30 janvier 2020, Agnès Buzyn aurait averti le Premier Ministre sur le fait que les élections municipales « ne pourraient sans doute pas se tenir » face au risque d’épidémie.

Par ailleurs, l’ancienne Ministre de la Santé confesse avoir quitté son poste le 17 février en pleurant « parce qu’elle savait que la vague du tsunami était devant nous ». Elle conclue ses propos en reconnaissant que l’épidémie causera « des milliers de morts ».

Si ces déclarations sont véridiques, elles mettent clairement en cause la responsabilité d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe dans l’absence de réaction dont découlent la crise sanitaire et ses victimes. En effet, ce n’est que deux mois après avoir été informé par Agnès Buzyn que le Président de la République aurait enfin agi, le 12 mars, en prenant les premières mesures concrètes face à l’épidémie.

Si ces informations se confirmaient, l’inaction d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe les rendrait coupables non-assistance à peuple en danger.

 

Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout La France, Député de l’Essonne.