Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 07 avr 2016

Radars privés : les automobilistes vont encore trinquer !

L’Etat a pris la décision de déléguer à des sociétés privées l’utilisation de radars mobiles à partir de janvier prochain.

Le gouvernement est ainsi entré dans une logique de rentabilité et non de sécurité routière.

Radars automatiques situés dans les endroits les plus rentables plutôt que sur des lieux accidentogènes, culpabilisation écologique interdisant tout investissement routier et condamnant les Français à des heures d’embouteillages, couloirs de bus vides, tout est fait pour matraquer ceux qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer.

Parrain du "Collectif Justice pour les victimes de la route", je constate que le gouvernement préfère s'attaquer aux automobilistes plutôt que de mettre les véritables chauffards en prison !

La vitesse vient en quatrième position des causes d’accidents mortels au même titre que l’inattention au volant ou la fatigue. Les trois premières causes étant l’alcoolémie, la toxicomanie et les infractions graves aux codes de la route.

Notre pays d’un côté limite toujours plus la vitesse autorisée pour les automobilistes, et privatise des radars qui vont fortement sanctionner des automobilistes qui ont le malheur de dépasser de quelques kilomètres la vitesse autorisée.

D'un autre côté on laisse en liberté des individus dont on connait la dangerosité et le risque qu'ils représentent pour les autres usagers de la route.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France