Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 04 mai 2020

N’oublions pas les personnes handicapées vieillissantes seules !

Faute d’avoir mis en place les moyens nécessaires, le bilan du confinement est catastrophique pour les personnes seules âgées ou en situation de handicap.

Le gouvernement avance environ 10 000 décès dans les EHPAD et les Unités de soins de longue durée mais il ne tient pas compte des personnes seules décédées dans l’indifférence des autorités sanitaires nationales à leur domicile.

Le dévouement exceptionnel de tous les instants de nombreuses associations concernées et des élus locaux aura permis de sauver des milliers de personnes, mais que faire sans masques, blouses et tests que l’Etat n’est toujours pas capable de fournir aux hôpitaux et donc, aux soignants de proximité.

Pire encore, nous savons malheureusement que des personnes qui n’ont pas le COVID19 ont pu se laisser mourir de solitude. Là encore, un meilleur soutien du gouvernement aux élus et aux associations auraient permis de prendre soin des personnes fragiles. Une telle incurie est insupportable.

Dans mon entourage, un témoignage poignant et criant de vérité et une situation vécue par des dizaines de milliers de familles en France.

Colette venait de fêter ses 100 ans en décembre dernier. Elle était très bien entourée. Des visites tous les jours de ses enfants et amis. Elle vivait en fauteuil depuis de nombreuses années. Mais malgré son age et son handicap elle était toujours très alerte.

Puis une décision radicale était prise au plus haut sommet de l’Etat. L’interdiction de toute visite. Dans l’incompréhension Colette ne cessait de questionner le personnel de son EHPAD : « Pourquoi ma fille et plus personne ne viennent plus me voir ? »

Le chef de l’Etat prit enfin la décision d’autoriser les visites de la famille. Mais attention d’après plusieurs témoignages ce n’est pas aussi vrai partout.  Dés le premier jour ses enfants sont retournés la voir. Hélas, le mal était fait ; Colette s’est éteinte le 27 avril dernier...

Depuis le début de l’épidémie, Debout la France avait pourtant proposé plusieurs mesures de bon sens pour éviter le confinement des personnes handicapées vieillissantes (PHV). 

  • - Distribution obligatoire de masques à l’entrée de l’établissement.
  • - Dépistage massif des Français, en particulier des personnes fragiles et de leurs proches.
  • - Gel obligatoire à l’entrée et à la sortie de l’établissement et respect des distancions sociales.

Depuis fin janvier, M. Nicolas DUPON-AIGNAN ne cesse de marteler ces propositions et ces mesures. Certaines ont été reprises par le gouvernement mais avec beaucoup de retard.

Debout la France ne remerciera jamais assez tous les soignants et notamment le personnel de ces établissements qui eux aussi ont subi de plein fouet cette épidémie. Le manque de matériels en est la première cause. Plusieurs dizaines de soignants ont perdu la vie.

Les Françaises et les Français savent qu’ils sont nos héros !

Erick Damaisin
Délégué national à la dignité des personnes en situation de handicap