Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 23 mai 2016

Nicolas Dupont-Aignan dénonce le manque d’ambition du gouvernement en matière de Recherche

L’annulation de 256 millions d’euros de crédits sur la mission « recherche et enseignement supérieur » décidée par le gouvernement est une erreur majeure.

Le suicide scientifique et industriel décrié dans « Le Monde » par sept Prix Nobel et une médaille Fields et malheureusement une réalité depuis trop longtemps.

La paupérisation des Universités, le manque de moyens et les faibles rémunérations empêchent les enseignants-chercheurs de se consacrer pleinement à leurs missions d’enseignement et de recherche, eux qui sont assommés par des tâches administratives.

Appliquer une politique de rigueur absurde dans ce domaine fragilise la position de la France dans la compétition internationale.

La France se doit de porter un projet ambitieux pour la Recherche, avec le lancement de grands chantiers technico-industriels en donnant plus de moyens à nos Universités, et en récompensant davantage les enseignants-chercheurs qui rédigent régulièrement des publications et s'investissent beaucoup dans la Recherche.   

Notre pays doit davantage favoriser les coopérations européennes interétatiques ponctuelles et renforcer la coopération entre industrie et recherche à travers les pôles de compétitivité et le rapprochement géographique de tous les acteurs de la filière.            

La France a tous les atouts pour réussir, encore faut-il en avoir les moyens !

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l’Essonne

Président de Debout la France

Candidat à l’élection présidentielle de 2017