Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 17 juil 2020

Le meilleur ami de l’homme au service des personnes en situation de handicap

Depuis la préhistoire, les chiens ont aidé les femmes et les hommes dans leur quotidien.

Depuis plusieurs décennies, les qualités uniques de « nos amis à quatre pattes » ont été reconnues par notre société. On ne compte plus les fonctions indispensables qu’ils nous rendent avec désintéressement : chien guide, d’éveil, dans l’armée, renifleur de drogue, à la chasse, sauveteur en mer, à la montagne, chien berger, et même détecteur de maladie…

A l’initiative de M. Damien TOUMI, nous avons visité avec M. Nicolas Dupont-Aignan en 2019 un EHPAD située à Bésayes (Drôme). Les résidents peuvent vivre avec leur chien.

Depuis toujours à la pointe de la cause animale et soucieux de la dignité des personnes en situation de handicap, M. Dupont–Aignan soulignait l’importance capitale d’avoir à ses côtés son animal de compagnie dans un centre. Il n’a pas manqué d’interroger une personne handicapée. Elle a confirmé les bienfaits de garder auprès d’elle son chien.

C’est pour cette raison que nous souhaitons faciliter la possibilité pour tous ceux qui le souhaitent d’avoir le bonheur d’avoir à ses côtés un chien d’assistance pour aider dans la vie quotidienne des personnes avec un handicap mental, psychique et/ou physique.

« Handichiens » est une association reconnue d’Utilité Publique qui a pour objectif d’éduquer gratuitement puis de remettre des chiens d’assistance. Cette association redonne le goût à la vie à de nombreuses personnes. Leur travail est exceptionnel.

Depuis la création en 1989, c’est plus de 2300 chiens qui ont été remis à des enfants ou adultes en situation de handicap. Cette association vit grâce aux dons.

Une famille d’accueil pré-éduque bénévolement le chien pendant environ deux ans pour le socialiser.

Des délégués eux aussi bénévoles sont formés spécifiquement à l’éducation des chiens d’assistance. Ils formeront à leur tour les familles d’accueil.  Ils sont encadrés par des éducateurs salariés de l’association Handichiens. Ce sont eux qui sont chargés de finaliser l’éducation des chiens, le choix de la catégorie et de les remettre aux bénéficiaires.

Sans les délégués, famille d’accueil, famille de relais, les bénéficiaires seraient sans aucun doute privés de leur compagnon.

La formation d’un chien d’assistance coûte environ 15 000 € mais ses bienfaits pour la personne justifient cette dépense. Posséder un chien d’assistance pour une personne aveugle, sourde, autiste permet de mener une vie plus normale, plus sociale. Il existe aussi des chiens d’éveil pour les personnes qui ont un handicap cognitif ou polyhandicapées. Sans oublier les personnes en fauteuil.

J’ai été marqué par le beau témoignage d’une jeune femme en fauteuil : « C’est un soutien  indéfectible, il coupe le regard des gens vis-à-vis du fauteuil roulant. Cela permet d’obtenir un dialogue et une identité. Quand on est en fauteuil les gens n’osent  pas nous regarder, ils nous ignorent. Ca évite de me baisser avec le risque de chute. Ca m’économise des douleurs. Il peut allumer la lumière, apporter le téléphone, aboyer sur commande en cas de danger, c’est plus d’une cinquantaine de commandes que le chien effectue facilement… »

C’est tout simplement un auxiliaire de vie ! Les bienfaits sont multiples. Une très large palette de compétences s’offre aux personnes handicapées.

Tout d’abord la mobilité. En effet, beaucoup de personnes handicapées vivent seule.  Pouvoir sortir de son logement est une véritable bouffée d’oxygène. Le chien accompagnant permet de retrouver un peu d’indépendance et offre bien-être très important.

Il devient un appui de tous les instants sur le quotidien mais aussi un apport affectif facilitant grandement la réinsertion sociale. Toutes les personnes qui vivent cette expérience sont unanimes : Non seulement leur vie a changé mais elles considèrent leur animal comme un être à part entière. 

Malheureusement la liste d’attente est très longue.  Chaque dossier est étudié au cas par cas pour trouver le couple idéal.

Néanmoins, Debout la France propose que l’Etat s’engage et donne plus de moyens aux associations afin que davantage de chiens soient formés au bénéfice de plus de personnes en situation de handicap.

Erick Damaisin
Délégué national en charge de la dignité des personnes en situation de handicap