Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 18 jan 2017

Lancement du Comité de soutien "Les policiers avec NDA"

Aujourd’hui, plus de 300 policiers sont membres de DLF, dont 10 commissaires de police, 40 policiers municipaux, 160 policiers nationaux, 40 commandants de police et 50 retraités de la police.  2500 personnes adhèrent par ailleurs déjà à la page Facebook « Les policiers avec Dupont-Aignan ».
https://www.facebook.com/Policiers-pour-la-France-714518375363613/

Michaël Taverne
Engagé dans les forces de l’ordre depuis 17 ans, Michaël Taverne a servi en brigade anti-criminalité et en tant que CRS. Il forme aujourd’hui les policiers de terrain aux techniques d’intervention et à toutes les armes en dotation dans la Police Nationale. Après avoir passé quasiment la moitié de sa vie à protéger nos concitoyens, il a décidé d’aller plus loin, en s’engageant politiquement auprès de Nicolas Dupont-Aignan. Les échecs successifs de la politique sécuritaire l’ont amené à réfléchir sur de profondes modifications de notre politique. Il a fait le choix de soutenir Nicolas Dupont-Aignan pour ses convictions, sa détermination et son engagement pour une véritable rupture.

Serge Barbier
Agé de 47 ans, marié, père de deux enfants. Après avoir été apprenti électricien jusqu’en 1989, il accomplit son service national dans la Police de 1991 à 1993 à Saintes. Il est reçu au concours de Gardien de la Paix en 1992 puis étudie à l’école nationale de Police de Paris en 1995 en pleine période d’attentats. Il est brigadier depuis 2008.

Les 10 mesures de NDA pour rétablir l'ordre en France
1. Rétablir les contrôles aux frontières et mettre fin aux accords de Schengen.
2. Recruter 30 000 représentants des forces de l’ordre et 10 000 personnels administratifs.
3. Instaurer des peines planchers de prison ferme pour toute agression de fonctionnaires de police, de gendarmerie ou de pompiers.
4. Réintégrer les gendarmes au sein du Ministère de la Défense.
5. Appliquer une politique de tolérance 0, notamment contre les trafiquants de drogue et mener une politique de reconquête des zones de non-droit.
- Renforcer les BAC en appui des brigades de roulement pour une meilleure appréhension des auteurs de crimes ou délits.
- Créer des patrouilles mobiles de sécurisation équipées en matériels et en armement nécessaires à la lutte contre les violences urbaines et ainsi réaffirmer l’autorité de l’Etat.
6. Arrêter les djihadistes de retour de Syrie en application de l’article 411-4 du Code Pénal qui prévoit une peine de 30 ans de détention criminelle pour des actes d’intelligence avec l’ennemi et créer une cour de sûreté de la Nation.
7. Tout étranger condamné à une peine de prison ferme est expulsé à sa sortie de détention.
8. Limiter le recours au sursis sans incarcération à 2 condamnations : le recours au sursis ne pourra être appliqué qu’à deux reprises, la troisième condamnation entraînant automatiquement la résiliation du sursis même si la nature des faits est différente.
9. Permettre aux victimes de faire appel des décisions d’abandon des poursuites et de classement sans suites.
10. Abroger les lois Dati et Taubira et construire 40 000 places de prison.