Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 07 déc 2015

Debout la France ne donnera aucune consigne de vote à l’occasion du 2nd tour des élections régionales

Le Bureau national de Debout la France réuni ce matin a défini la position du mouvement en vue du 2nd tour des élections régionales.

Je voudrais avant toute chose remercier les 827 390 Français qui ont portés leur suffrage sur nos listes, soit près de 100 000 de plus qu’aux élections européennes. Pour situer les idées, un score qui nous met au même niveau que par exemple le Front de Gauche.

Debout la France, à l'occasion des élections régionales, est le 4e parti de France dans 13 départements (Essonne, Seine-et-Marne, Ardennes, Marne, Aube, Haute-Marne, Meuse, Yonne, Côte-d'Or, Haute-Saône, Doubs, Jura, Saône-et-Loire) et le 5e dans 29 départements (Hauts-de-Seine, Yvelines, Charente-Maritime, Deux Sèvres, Sarthe, Loire Atlantique, Vendée, Mayenne, Maine et Loire, Haute-Garonne, Gers, Aveyron, Ariège, Lot, Gard, Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Garonne, Pyrénées Orientales, Tarn, Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Nièvre, Moselle, Vosges, Ain, Rhône, Haute-Savoie).

Ce sont donc près d’ 1 million de Français qui nous font confiance pour leur indiquer un nouveau chemin politique.

En dépit de la conjoncture exceptionnellement dramatique que traverse notre pays, le premier parti de France reste hélas celui des abstentionnistes. Près de 20 millions de nos concitoyens ne se sont pas reconnus dans un tripartisme largement suggéré par les sondages et les médias qui ont joué le 2e tour avant le 1er.

Chaque Français est propriétaire de sa voix et fera son choix selon les valeurs, la qualité et l'intégrité des candidats en lice, mais aussi en fonction du projet porté pour leur Région.

La ligne décidée par Debout la France est très claire : notre parti a présenté des listes autonomes partout en France aux élections régionales selon le principe d'indépendance fidèle à son slogan « ni système, ni extrêmes ». C’est pourquoi, Debout la France ne donnera aucune consigne de vote pour ce 2nd tour.

Le scrutin d’hier est pour nous le début d’une nouvelle étape, nous poursuivrons notre combat pour une France libre, forte et juste.