Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 15 juil 2016

Attentat à Nice : nous devons nous donner les moyens de gagner cette guerre totale

Au lendemain du chaos meurtrier qui a frappé Nice ce 14 juillet 2016, la France est en deuil. Un véritable monstre a volontairement écrasé des enfants et massacré nos compatriotes le jour de la fête nationale. Je pense aux familles des victimes, à leur souffrance et à leur colère.

Le meilleur hommage que l'on puisse leur rendre est de se donner enfin les moyens de gagner la guerre contre le fanatisme islamique tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de notre territoire.

Charlie Hebdo, le Bataclan, Magnanville et maintenant Nice. L'heure est grave. Combien d'attentats, combien de morts faudra-t-il encore avant de réagir efficacement ? Il y a urgence à prévenir dès maintenant de nouvelles attaques.   

L'état d'urgence est nécessaire mais ne suffit pas. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

J'ai déjà demandé à plusieurs reprises au Président de la République :   
 

  1. le renforcement des moyens de nos armées, de nos forces de l'ordre et de la réserve opérationnelle;
  2. un véritable contrôle des frontières nationales ;   
  3. la création d'une Cour de Sûreté de l'Etat pour les affaires terroristes afin de mettre en œuvre une justice d'exception (procédure accélérée et aucune remise de peine possible) ;
  4. l'arrestation préventive des individus classés S les plus dangereux ;   
  5. l'arrestation et l'isolement en un territoire éloigné des djihadistes de retour de Syrie     ;
  6. l'expulsion systématique des étrangers condamnés par la justice au terme de leur peine ;
  7. la rétention de sûreté pour les condamnés au motif de terrorisme à la fin de leur peine ;
  8. la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux ayant participé à une entreprise terroriste;
  9. le recrutement de 10.000 personnels administratifs afin de permettre aux policiers et gendarmes de revenir sur le terrain     ;
  10. la fermeture des mosquées où est prêchée la haine.

Cet attentat prouve que nos compatriotes sont en péril de mort partout sur notre territoire. Il y a urgence à réagir au plus vite.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la France
Candidat à l’élection présidentielle