Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 08 fév 2019

Arnaud Danjean révèle les mensonges de LR en votant 14,5 milliards d’euros de fonds de pré-adhésion pour les Balkans et la Turquie !

Ce 4 février 2019 Michèle Alliot-Marie et Arnaud Danjean, 3èmede la liste de M Bellamy, ont voté en faveur d’un plan  de 14,5 milliards d‘euros de fonds de pré-adhésion pour les Balkans et la Turquie.

Ce vote est d’autant plus scandaleux que la veille, le dimanche 3 février, M. Wauquiez affirmait que LR et ses candidats aux élections européennes s’engageaient à ne soutenir aucun élargissement. Pire, deux jours après ce comité, le 6 février, M. Danjean réaffirmait cet engagement sur France Inter. Quelle duplicité ! C’est indigne de la confiance des Français.

M. Bellamy a été choisi pour incarner la droite des valeurs. Comment peut-il accepter que son 3èmede liste fasse le contraire de ce qu’il promet à deux jours d’intervalle. C’est le double-langage permanent. La cohérence imposerait que M. Danjean soit exclu de la liste !

Les IPA III (Instruments pour l’aide de pré-adhésion), révèlent le véritable programme d’élargissement en faveur de l’ensemble des Balkans (Monténégro, Serbie, Bosnie Herzégovine, Albanie, Kosovo) et de la Turquie. Rappelons que la Turquie bénéficie également de deux aides de 3 milliards d’euros suite à la crise des Migrants aussi votées par LR. L’ensemble des IPA planifiés aura donc coûté 37 milliards d’euros à leur terme !

Ce financement suit les déclarations du Sommet de Sofia, appelant « sans aucun équivoque à l’élargissement de l’UE aux Balkans » et à au maintien des discussions avec la Turquie dont les négociations ne sont que « gelées ». Au-delà de leurs atermoiements électoralistes, les LR ont constamment soutenu ces processus d’élargissement, en cohérence avec le Parti Populaire Européen au pouvoir qui les organise.

Debout la France réaffirme son opposition à tout élargissement de l’Union Européenne et à l’annulation des 14,5 milliards d’euros de fonds de pré-adhésion.  Je demande que les Français, comme l’avait prévu Jacques Chirac, soient consultés par référendum pour tout nouvel élargissement.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout la France

Député de l’Essonne