Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mercredi 29 aoû 2018

1000 agressions par jour en France : stop à l'insécurité !

Durant la campagne présidentielle, Jupiter Macron nous promettait la croissance, le développement, le pouvoir d’achat, la prospérité, la sécurité... Un monde absolument merveilleux digne d’un mirage en plein désert ! Cependant la réalité est tout autre. Le chômage ne baisse pas, la croissance est en berne, le pouvoir d’achat baisse, l’investissement n’est pas au rendez-vous et l’insécurité explose.

Les chiffres sur les agressions parus dernièrement font froid dans le dos et démontrent bel et bien l’incompétence du gouvernement en la matière. Depuis le 1er janvier, 1000 agressions sont commises chaque jour en France et il faut y ajouter les 20% d’augmentation des agressions sexuelles. Les vols avec violences qui ne sont pas comptabilisés dans les agressions, sont évalués à 250 par jour, gonflant un peu plus des statistiques intolérables pour un pays comme la France. Les forces de l’ordre paient également un lourd tribut avec environ 100 blessés par jour depuis le début de l’année.

Les faits divers durant l’été ne manquent pas et étayent ces chiffres ahurissants. Pas moins de 90 affaires marquantes ont été enregistrées par le ministère de l’intérieur, notamment avec utilisation d’armes blanches. Grenoble, ville comparée à Chicago par un syndicat de police, où un jeune homme a été sauvagement assassiné par 2 racailles, Calais où la situation est explosive avec des rixes entre migrants quasi quotidiennes et où malheureusement nos forces de l’ordre sont souvent prises à partie, Paris où un homme peut trouver la mort dans un bus ou être poignardé pour un vol de montre.... La situation en France est très préoccupante et le ministre de l’intérieur Gerard Collomb totalement dépassé.

La police de sécurité du quotidien, invention totalement illusoire du président Macron n’y changera absolument rien, c’est du rafistolage ni plus ni moins. Aucune stratégie de sécurité n’est mise en place, les effectifs ne sont pas là où il le faut, les moyens matériels destinés aux policiers et aux gendarmes tardent à venir, la politique du chiffre empêche les forces de l’ordre d’exercer leurs missions premières, le budget de notre justice est un des plus bas d’Europe par nombre d’habitants, nos forces de sécurité sont fatiguées, démotivées... Une politique courageuse doit être menée pour lutter contre ce fléau qui menace l’avenir de nos enfants. Qui aujourd’hui ne s’inquiète pas pour la sécurité des siens? C’est un phénomène qui touche de plus en plus de Français et notre devoir est de prendre des mesures claires et efficaces. Une tolérance 0 doit être appliquée aux racailles qui pourrissent la vie de nos concitoyens.

Suite au constat accablant de l’insécurité en France, Debout la France demande au gouvernement de prendre les mesures indispensables afin d’assurer la sécurité des Français et de nos forces de l’ordre :

- Le recrutement de 10 000 policiers et gendarmes afin de compenser la perte d’effectifs durant les quinquennats Sarkozy et Hollande
- La construction de 40 000 places de prison
- La mise en place de peines planchers de prison ferme pour toute agression envers un policier, un gendarme, un douanier, un pompier ou un militaire
- Le rétablissement des contrôles aux frontières
- L’expulsion de tout étranger fiché S
- Le Renforcement des moyens de la justice et l’abaissement de la majorité pénale à 16 ans
- L’expulsion de tout étranger ayant commis un crime ou un délit
- L’autorisation du port de l’arme 24h/24 et 7j/7 pour les policiers et les gendarmes tout en incluant la formation indispensable
- Le Renforcement et la modernisation des moyens matériels notamment les moyens de force intermédiaires et assurer une formation continue essentielle
- La mise en place d’une politique de reconquête des quartiers et ainsi réaffirmer l’autorité de l’Etat
- La fin de la politique du chiffre
- Une nouvelle répartition opérationnelle des effectifs là où les besoins sont les plus importants
- Lutter sans merci contre les trafics d’armes et de drogues qui gangrènent nos banlieues

La sécurité est la première de nos libertés, il est grand temps de réagir face à ces délinquants qui agissent en totale impunité et qui défient l’Etat jour après jour.

Michaël Taverne
Policier, Délégué de la 3ème circonscription du Nord