Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 24 juil 2017

Pour une vraie moralisation de la vie publique !

La « pseudo » loi de moralisation de la vie publique débattue aujourd’hui dans l’hémicycle, qui s’est transformée en simple loi de régulation, est véritablement l’arbre qui cache la forêt.

Il est vital pour notre démocratie d’aller plus loin pour restaurer le lien de confiance cassé entre les Français et les représentants de la Nation.

C’est pourquoi, à l’occasion de ce débat parlementaire, Nicolas Dupont-Aignan réitèrera ses propositions pour oxygéner notre démocratie.

Nicolas Dupont-Aignan a ainsi déposé un amendement visant à instaurer une obligation de casier judiciaire vierge pour tout candidat à une élection.

Il fut le seul candidat à l’élection présidentielle à avoir voté cette disposition en février dernier à l’Assemblée nationale.

Cette mesure ne serait en aucun cas inconstitutionnelle puisque ce serait tout simplement une nouvelle condition d’éligibilité.

Par ailleurs, alors que les députés ont refusé la suppression du verrou de Bercy en commission la semaine dernière, Nicolas Dupont-Aignan demandera sa suppression.

La France est l’un des rares pays au monde où  le ministre des Finances peut décider ou non l’engagement de poursuites pénales. Cette disposition, digne de l’Ancien Régime, est totalement contraire à la séparation des pouvoirs.

Enfin, à l’occasion de la discussion générale, Nicolas Dupont-Aignan invitera ses collègues parlementaires à aller plus loin dans ce débat.

Il exigera notamment l'égalité du temps de parole des candidats devant les médias lors de l’élection de présidentielle pendant 5 semaines, alors que les différences de traitement nuisent considérablement à notre démocratie, et un renforcement du pluralisme politique dans nos médias, alors même que l’abstention n’a jamais été aussi forte dans notre pays.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l'Essonne

Président de Debout la France