Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Mardi 19 fév 2019

Non, Laurent Wauquiez, les surveillants pénitentiaires ne sont pas la dernière roue du carrosse.

Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, avait fait de la sécurité une priorité, annonçant même créer un "bouclier sécurité".

L'une de ses mesures a été d'accorder la gratuité des transports régionaux aux policiers et gendarmes, ces derniers ayant des compétences en matière d'ordre et d'observation.

Le président des Républicains a refusé d'accorder cette gratuité aux surveillants pénitentiaires, sous le prétexte fallacieux qu'ils ne possédaient pas les techniques professionnelles d'intervention et d'interpellation suffisantes pour agir sur la voie publique.

Force est de constater que pour Laurent Wauquiez, les surveillants pénitentiaires n'en valent pas la peine.

Pourtant, ils constituent la troisième force de sécurité en France, cela a notamment été reconnu et consacré par l'intégration des services de renseignement pénitentiaires dans le second cercle.

Par ailleurs, les régions Hauts-de-France ou PACA ont fait ce choix de la gratuité des transports régionaux aux surveillants pénitentiaires afin d'accroitre la sécurité dans l'espace public.

C'est armés d'un simple sifflet, qu'ils accomplissent leur mission, pour la sécurité de tous.

Armés d'un simple sifflet, qu'ils interviennent face à des personnes dont la dangerosité est reconnue.

Armés d'un simple sifflet, qu'ils font face aux couteaux, lames de rasoir, ou huile bouillante.

Armés d'un simple sifflet, qu'ils luttent contre la radicalisation islamiste.

Alors, non, Laurent Wauquiez, les surveillants pénitentiaires ne sont pas la dernière roue du carrosse.

Dans le contexte de menace terroriste, du retour prochain de 130 djihadistes sur notre sol, la sécurité est la première des libertés.

Toutes les mesures nécessaires doivent être mises en place afin de renforcer la vigilance dans les transports en Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec Nicolas Dupont-Aignan, nous dénonçons le double langage permanent de Laurent Wauquiez.

Nous considérons que les agents pénitentiaires disposent des compétences et du savoir-faire nécessaire pour mettre fin dans les meilleures conditions à une situation critique. Ils ont pu le prouver à de multiples reprises.

Nous demandons la gratuité des transports régionaux pour l'ensemble des forces de sécurité : policiers, gendarmes et surveillants pénitentiaires.

 

Damien Toumi 

Délégué National de Debout la France
Secrétaire Départemental de la Drôme
Conseiller Municipal de Bourg-Lès-Valence