Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Dimanche 10 déc 2017

M. Wauquiez franchira-t-il le Rubicon ?

Ce soir, la victoire de Laurent Wauquiez à la tête du mouvement Les Républicains, sera-t-elle l'occasion d’une clarification sans précédent des lignes politiques ?

La victoire d'Emmanuel Macron en mai dernier a rebattu toutes les cartes et a accéléré la recomposition de la vie politique française.

En regroupant les européistes et mondialistes qui ont échoué depuis trente ans, il n’a fait qu’acter le nouveau clivage qui structure désormais cette vie politique.

Les centristes, de gauche comme de droite, appliquent fondamentalement la même politique de soumission à Bruxelles depuis trente ans. Ils partagent les mêmes choix économiques et politiques, et en assument de fait les mêmes conséquences.

Sur le fond, au moment de la constitution de l’UMP, j’avais été l’un des rares à prévenir du danger de nier l’histoire politique de notre pays en rassemblant en un seul mouvement des centristes fédéralistes européens et des gaullistes attachés à la souveraineté nationale.

Ce qui devait arriver arrive : le parti LR va se fracturer en deux. D’un côté, les européistes et mondialistes qui croient naïvement pouvoir changer le système européen et qui vont s’orienter naturellement vers M. Macron.

De l’autre, les patriotes et gaullistes, qui comprennent la colère du peuple et savent bien au fond d’eux-mêmes qu’il faut changer de politique.

C’est l’occasion historique de recomposition de la droite, et au delà de cela, de tous les patriotes. 

Dans les prochaines semaines, deux choix vont s'offrir à Laurent Wauquiez :

  • - Rester enfermé dans le politiquement correct en reprenant les thématiques portées par Debout la France tout en écartant d’un revers de la main un quelconque dialogue avec notre famille politique comme avec le Front National.
  •  
  • - Franchir le Rubicon et se tourner vers les gaullistes et patriotes qui veulent une grande union autour de nos valeurs communes afin de proposer un projet alternatif, plus sérieux et plus audacieux, capable de redresser notre pays.
  •  

De nombreux adhérents LR ont déjà rejoint Debout la France et plaident d’ailleurs pour cette large union de tous les "Amoureux de la France".

M. Wauquiez sera dans l’obligation de faire un choix  : soit continuer à faire semblant d’être patriote dans les paroles tout en restant soumis aux décisions de Bruxelles dans les actes, soit nous rejoindre dans une belle alliance pour faire gagner nos idées et sauver notre pays.

L’heure n’est plus aux querelles d’egos mais à l’intérêt de la France.

 

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l’Essonne
Président de Debout la France