Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 15 fév 2019

Lettre de Nicolas Dupont-Aignan à Olivier Faure

La lutte contre l'antisémitisme est une cause nationale, pas une querelle politicienne.

Retrouvez la lettre ouverte de Nicolas Dupont-Aignan à Olivier Faure - Premier Secrétaire du Parti Socialiste. 

Retrouvez la lettre en PDF 

 

M. Le Premier Secrétaire socialiste,

Vous avez affirmé hier soir, avec d’autres partis politiques que vous avez sélectionnés, de mobiliser nos concitoyens contre l’antisémitisme.

Naturellement, Debout la France et moi-même soutenons toute démarche pour lutter contre la haine et la violence qui frappent depuis des années les juifs qui vivent en France, y compris nos compatriotes qui ne reconnaissent plus le pays qu’ils aiment et qui sont parfois obligés de fuir. La situation de notre pays est terrifiante : des milliers de juifs ont dû fuir leur quartier, des milliers d’autres ont peur de pratiquer leur culte et même, tout simplement, de vivre sereinement chez eux. Comble de l’horreur, 11 personnes ont été assassinées en France, parfois torturées, depuis 2006 parce qu’elles étaient juives et que l’Etat ne les a pas protégées comme il le devait.

Hélas, j’ai découvert, comme des millions de Français, que vous aviez décidé de détourner cette juste et noble cause qu’est la lutte contre l’antisémitisme pour favoriser de basses manipulations politiciennes.

Vous n’avez pas proposé à Debout la France, ainsi qu’à de nombreux autres mouvements républicains, de se joindre à cette mobilisation. Comment votre appel pourrait-il être national alors qu’il ignore des courants politiques républicains que plus de 50% des Français ont soutenus lors de la dernière élection présidentielle.

Nous aurions pu croire à un oubli hier soir, mais vous n’avez pas corrigé votre erreur suite à nos interpellations publiques. Votre attitude est d’autant plus déplorable que le Parti socialiste et l’ensemble des formations politiques qui ont soutenu votre appel ont une responsabilité écrasante dans l’aggravation du nouvel antisémitisme qui frappe la France depuis trop longtemps.

Face à l’islamisme militant et à la haine engendrée par les manipulations de groupuscules sur le conflit israélo-palestinien, les gouvernements soutenus par vos partis respectifs sont restés silencieux et impuissants. Pire, vous avez tous cherché à capter quelques voix clientélistes ou même gouverné certains territoires sensibles en jouant avec le feu.

Jamais sans doute les dirigeants de vos formations politiques n’ont imaginé créer une telle situation. Jamais sans doute également n’avez-vous pensé que votre politique finirait par menacer les Juifs qui vivaient en France. Cependant, un tel bilan désastreux devrait vous inviter à l’humilité. Comment osez-vous insulter un mouvement comme Debout la France qui a continuellement et systématiquement combattu toute forme d’antisémitisme, qu’il soit lié à l’extrême droite, à l’extrême gauche ou à l’islamisme.

En réalité, est-ce la cohérence et le courage des militants de Debout la France pour combattre toute forme de haine qui vous dérange ? Votre comportement est-il l’aveu que vous préférez réunir les partis politiques qui ont ignoré et continuent d’ignorer les causes principales du nouvel antisémitisme en France ? A ce titre, quelles mesures concrètes proposez-vous pour mettre hors d’état de nuire les antisémites en dehors d’actions symboliques ?

Debout la France n’est animé que par le souci de l’intérêt national et de la sécurité des juifs en France. Nous soutenons donc votre initiative et souhaitons que la Nation entière se mobilise contre l’antisémitisme. Notre mouvement espère que vous corrigerez votre erreur en rassemblant tous les partis politiques qui s’engagent à combattre de toutes leurs forces, sans arrière-pensée ni hypocrisie, l’antisémitisme sous toutes ses formes. 

 

Nicolas Dupont-Aignan 

Député de l'Essonne, 

Président de Debout La France