Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Lundi 20 nov 2017

Le gouvernement précédent avait asphyxié nos communes, le nouvel exécutif s'apprête à les tuer

Alors que l'exécutif multiplie les annonces en faveur des plus privilégiés, nos territoires ruraux sont les victimes de la politique gouvernementale.

Les collectivités locales ont fait de nombreux efforts pour participer à la réduction des déficits dans notre pays.

Les nouveaux sacrifices exigés par le gouvernement sont particulièrement injustes : dans le même temps,  il n’hésite pas à avaliser la hausse de la contribution de la France au budget de l’Union européenne.

En vérité, le gouvernement continue de se défausser financièrement sur les communes pour financer ses promesses électorales et sa soumission à une bureaucratie européenne coûteuse et inutile.

Bref, le gouvernement précédent avait asphyxié nos communes, le nouvel exécutif s'apprête à les tuer, les plaçant de facto sous la tutelle de l’Etat.

L’État doit cesser de considérer nos communes comme des variables d’ajustements ! Quand le gouvernement reconnaitra-t-il l’immense armée de bénévoles désintéressés que représentent les élus locaux de France ? Qui voudra demain être maire ou conseiller municipal quand les communes auront été vidées de leur autonomie financière et fondues dans des intercommunalités toujours plus gigantesques ?

Nicolas Dupont-Aignan, Député de l’Essonne et maire pendant 22 ans, se déplacera demain mardi 21 novembre, au Salon des Maires, à 11h, pour soutenir les maires  et proposer un vrai projet alternatif qui considère les territoires ruraux.