Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Samedi 26 sep 2015

Lancement de campagne en Ile-de-France - Discours de Nicolas Dupont-Aignan

Discours de
Nicolas DUPONT-AIGNAN, Président de Debout la France
Lancement de la Campagne Régionale
Ile-de-France
Parc de la Grange au Bois à Yerres

Le 26 septembre 2015

Merci à tous d’être venus si nombreux !
Merci aux militants, qui, depuis des mois, dans tous les coins de la Région, portent notre parole libre, distribuant nos tracts et collant nos affiches.
Nous sommes les plus présents sur le terrain, car nous sommes les plus convaincus.

Notre force de conviction étonne.

Vous en avez eu un aperçu en écoutant avant moi Clément MOISON, Pierre PLUTON, Ghislaine de POULPIQUET, Stéphanie GIBAUD, Eugène-Henri MORE et, bien sûr, notre héros du jour, Jean-Claude DELARUE.

Jean-Claude, oui, qui a tant oeuvré pour les usagers des transports. Inlassable combattant pour améliorer la vie quotidienne, pourfendeur des bastilles technocratiques et des gaspillages éhontés.

Oui, merci Jean-Claude d’avoir compris que nous étions les seuls à vouloir vraiment changer les choses en Ile-de-France.

Oui, nous avons décidé ensemble, élus de terrain, responsables associatifs, citoyens engagés de ne plus nous laisser faire.

Oui, Français et Franciliens, ne vous laissez plus faire !
Car, trop c’est trop !
Trop de galères dans les RER,
trop de galères sur la route, avec des millions d’heures perdues dans les embouteillages,

trop de pollution pour pouvoir respirer,

trop de peurs pour nos enfants sur le chemin du collège et du lycée, trop de sacrifices pour disposer d’un petit toit pour sa famille,

trop d’impôts pour si peu de résultats…

Comment accepter que la Région la plus prospère de France soit devenue la moins vivable ?

Comment accepter que nos concitoyens, dès qu’ils le peuvent, souhaitent fuir le coeur de notre pays, l’une des plus belles régions de notre Nation ?

Et pourtant, on ne compte plus les rapports, les projets, les promesses des uns et des autres !

Celles des socialistes et des verts, qui pourtant gouvernent la Région depuis 18 ans…

Pourquoi réaliseraient-ils maintenant ce qu’ils n’ont pas su faire au cours de toutes ces années ?

Nous ne voulons plus des « sortants », mais nous ne voulons pas non plus des « revenants », qui, lorsqu’ils étaient au Gouvernement, pendant 10 ans, n’ont pas pris à bras le corps les problèmes de l’Ile-de-France.

Ah si, ils ont du talent pour inventer de nouvelles structures bureaucratiques, pour créer des postes pour les copains, qu’ils soient de droite ou de gauche.

La société du Grand Paris, fondée sous la Présidence SARKOZY, qui emprunte, en toute opacité, des milliards d’euros qu’il faudra bien rembourser un jour.

La Métropole du Grand Paris, innovation socialiste, avec ses 300 Elus de plus, qui se superposent à tous les autres.

Des projets, toujours plus pharaoniques, toujours plus coûteux, qui nourrissent la gabegie, mais qui ne résolvent pas les problèmes quotidiens de nos concitoyens !
Tant de gaspillages,
Tant de prébendes !

Tant d’arrogance de la part de certains élus mis en examen, qui se croient au-dessus des lois !

Jamais le fossé n’a été si profond entre une oligarchie régionale hors sol et les habitants qui subissent.

Alors oui, ensemble, arrêtons de subir sans réagir !

Ne nous laissons plus faire !

Le 6 décembre prochain, bouleversons le jeu politique francilien. Croyez-moi, il n’y a aucune fatalité,

il est tout à fait possible de changer les choses si l’on a le courage de renouveler les équipes et les idées.

Le renouvellement des idées s’impose pour sortir de la démagogie et de l’impuissance de mes concurrents.

Notre liste rassemble des Elus de terrain qui ont fait leur preuve, et des citoyens engagés qui ont déjà eu le courage, dans leurs domaines respectifs, de faire le ménage.

Le logiciel d’un Maire de terrain, vous le savez, cher Jean-Pierre ENJALBERT, cher Pascal SIMONNOT, cher Pierre PLUTON, cher Alain AUZET, chère Ghislaine de POULPIQUET, n’est pas celui de l’apparatchik d’un parti ou d’un oligarque d’un salon.

Vous avez tous prouvé, nous avons tous prouvé, dans les faits, notre capacité à transformer la réalité pour changer la vie quotidienne de nos concitoyens.

Vous êtes, nous sommes, des Elus libres, nous ne sommes pas tenus en laisse, soit par Monsieur HOLLANDE, comme Monsieur BARTOLONE, soit par Monsieur SARKOZY, comme Madame PECRESSE.
Notre Maître à Nous, c’est le Peuple qui nous juge sur des actes et des résultats.
Mais nos listes rassemblent aussi des citoyens engagés, responsables associatifs, chefs d’entreprise, employés, ouvriers, étudiants.

Des Français de conviction, car il faut en avoir du courage pour affronter la SNCF, comme Jean-Claude DELARUE le fait depuis de nombreuses années ou l’Union des Banques suisses, comme Stéphanie aujourd’hui.

Notre seul objectif : libérer notre Région Ile-de-France des copains et des coquins, des sortants et des revenants.

Oui, notre seul objectif : la rendre aux habitants, restaurer une nouvelle crédibilité et efficacité politique.

Voilà pourquoi je propose que les nouveaux Conseillers régionaux ne soient indemnisés qu’à proportion du travail effectué.

Voilà pourquoi, avec nous, les Elus mis en examen seront suspendus et ceux, condamnés, deviendront inéligibles à vie.

Voilà pourquoi, avec nous aussi, nous réduirons de moitié le nombre des vice-présidences, et nous passerons en revue toutes les dépenses.

Renouvellement des équipes, mais aussi renouvellement des idées :

Notre mot d’ordre : la proximité, notre but : l’efficacité

C’est ainsi que nous sommes les seuls à vouloir réorienter le projet du Grand Paris.

Avec 20% de son coût, nous pouvons rénover les infrastructures existantes et multiplier, dès l’année prochaine, des lignes de bus de banlieue à banlieue.

De même, nous relancerons les investissements routiers, pour faire sauter les principaux bouchons, et nous accélérerons le déploiement de la fibre optique pour un internet très haut débit.

Enfin, nous interdirons les vols de nuit à Roissy et nous vidéo-protègerons tous les lycées.

Autant d’exemples parmi d’autres, que vous découvrirez lors de la publication de notre projet, qui démontrent qu’il est tout à fait possible de reprendre en mains notre Région pour la remettre au service des habitants.

Mais j’entends d’ici vos interrogations : peut-on encore changer les choses dans notre pays, dans notre Région ?
Oui, et vous en avez la preuve vivante ici.

Il y a 20 ans, notre ville était en faillite, personne ne pouvait croire un instant qu’en se retroussant les manches, il était possible de métamorphoser notre commune.
Je ne citerai pas l’ensemble des réalisations menées à Yerres, dans tous les domaines. Nous avons fait tant de miracles, grâce à la mobilisation de tous.
Ce que j’ai fait à Yerres avec vous, nous pouvons le faire à la Région.

C’est à chacun d’entre nous maintenant de parcourir la Région en tous sens pour réveiller nos concitoyens.

L’abstention est un poison, l’abstention sert les sortants et les revenants, qui profitent d’elle pour faire leurs petites affaires entre eux.
Si chacun se rend aux urnes, il a, dans sa main, le moyen de changer les choses.

Oui, avec vous tous, nous allons réveiller l’Ile-de-France et redonner espoir en la politique !
Et maintenant place à la fête !

- See more at: http://www.debout-la-france.fr/article/lancement-de-campagne-en-ile-de-f...