Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Vendredi 09 mar 2018

La privatisation désastreuse d’Aéroports de Paris

Le gouvernement s’apprête à privatiser Aéroports de Paris, une entreprise qui fonctionne bien et rapporte 4% de dividendes par an, un placement sans risque et très rentable.

Aucune justification à cet abandon, si ce n’est le désir idéologique de « privatiser » et celui, moins avouable, de renflouer le budget de l’Etat mis à mal par la politique économique désastreuse de M. Macron comme principal conseiller de M. Hollande puis comme président de la République.

On a pourtant vu avec les autoroutes les conséquences de ces privatisations, dégradation des infrastructures et augmentation exponentielle des prix payés par les usagers.

On a bien vu aussi qu'après la privatisation de l'aéroport de Toulouse faite par Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, la première décision du nouvel actionnaire chinois  avait été de se verser un dividende exceptionnel pris sur les réserves et les budgets d’investissement.
Par ailleurs peut-on prendre le risque de confier à des opérateurs privés étrangers le contrôle et la surveillance des aéroport stratégique de la capitale ? Ce projet est aussi irresponsable qu'inutile !

L’Etat En Marche sacrifie « en même temps » une poule aux œufs d’or pour le budget de l’Etat, la sûreté de nos infrastructures et la qualité du service public.

Debout la France condamne ce projet irresponsable et s’y opposera fermement.

 
Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout la France
Député de l'Essonne
 
Noel Chuisano
Délégué National au Transport