Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 16 avr 2015

PMA : Nicolas Dupont-Aignan déplore sa légalisation de fait pour les couples de même sexe

Quatre couples de femmes ayant eu recours à la procréation médicalement assistée (PMA) à l'étranger ont obtenu en appel l'adoption de leurs enfants, aujourd'hui à Versailles.

Cette décision de justice est une mauvaise nouvelle. Elle va encourager le recours à la PMA puisque les couples français pourront se déplacer dans un pays étranger et revenir afin de légaliser la situation de leur nouvel enfant.

Cet arrêt était néanmoins prévisible depuis l'avis de la Cour de cassation du 22 septembre 2014 qui avait estimé que le recours à l'assistance médicale à la procréation à l'étranger "n'est pas un obstacle à ce que l'épouse de la mère puisse adopter l'enfant ainsi conçu".

Le gouvernement, qui prétend s’opposer à la PMA, est particulièrement hypocrite sur ce sujet puisque cette décision légalise de fait le recours à la  PMA en France. En ayant ouvert ce débat, il porte une grande responsabilité sur la légalisation de ces pratiques contraires à tous nos principes et nos valeurs.

La PMA est pourtant totalement contraire à la convention internationale des droits de l'enfant qui garantit à ce dernier le droit de connaître son père et sa mère et d'être éduqué par eux.

Le désir d'enfant à tout prix, comme objet de commercialisation, doit être limité par la loi, dans l'intérêt des enfants et de la société toute entière.

 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l'Essonne

Président de Debout la France

 

Cécile Bayle de Jessé

Déléguée nationale à l'Epanouissement familiale

Candidate aux élections régionales - Pays de la Loire