Le Rassemblement Gaulliste - ni système ni extrêmes

Jeudi 19 avr 2012

NDA invité de l’Institut Pour la Justice

Samedi 31 mars, Nicolas Dupont-Aignan était l'invité du rassemblement organisé par l'Institut pour la Justice à la maison de la Chimie à Paris.

Appelé à la tribune vers 12H, le candidat gaulliste à la présidentielle a pu détailler devant une salle pleine son programme pour rétablir une véritable justice.  Rappelant les échecs du quinquennat Sarkozy, il n'a eu de cesse d'affirmer qu'une nouvelle politique était possible pour lutter contre l'insécurité et l'impunité, deux phénomènes qui vont croissant dans notre pays.

Il a par conséquent défendu le principe du recrutement de 10 000 fonctionnaires de police et la construction de 20 000 places de prison supplémentaires.

Surtout, il a souhaité témoigner de son soutien à certaines des propositions les plus emblématiques de l'Institut pour la Justice : fermeté dans l'application des peines de prison, suppression de la loi Dati, généralisation des bracelets électroniques mobiles, rétablissement d'une perpétuité réelle.

Rétablir la fermeté judiciaire n'équivaut en rien au retour d'une dureté aveugle comme certains idéologues voudraient le faire croire. C'est au contraire par ce biais que la Justice française retrouvera toute la confiance de la communauté nationale et tout son éclat au sein de notre République. Voilà le message qu'a martelé Nicolas Dupont-Aignan rue Saint-Dominique, rencontrant un réel succès parmi les membres de l'Institut pour la Justice présents à la Maison de la Chimie.